Tentative d’évasion à la maison centrale de Mamou: un prisonnier succombe à ses blessures

mai 27, 2019 4:22

Mèmè N’diaye, le présumé assassin de sa copine, Noumou Sadio Diakité, a succombé à ses blessures lorsqu’il tentait, le vendredi 24 mai, de s’évader à la maison centrale de Mamou, a-t-on appris des sources judiciaires.

Interrogé, Elhadj Sidiki Camara, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Mamou, revient sur les circonstances de son décès : « Le vendredi 24 mai 2019 après la prière de 17h, heure prévue pour la toilette des détenus, poursuivi pour viol suivi d’assassinat sur la personne de Noumou Sadio Diakité, Mèmè N’diaye, âgé de 30 ans a tenté de s’évader. Lorsqu’il était sorti sur sa cale, il s’est muni d’un bol d’eau et s’est dirigé vers les toilettes. Subitement, il a jeté le bol d’eau, il est monté sur le toit des toilettes et a continué sur le mûr pour marcher vers le dehors.

Malheureusement, il a chuté de ce mûr d’une hauteur d’environ de 12 mètres. Il ne pouvait pas continuer puisque non seulement il était blessé mais aussi nous avons mis des gardes-fou derrière. Il a été admis au soin. Malheureusement,  le samedi 25 mai à 11h, il a succombé à ses blessures », a-t-il expliqué.

Le médecin Mory Sacko, agent de santé de la maison centrale de Mamou, dans un rapport, a déclaré avoir constaté le décès du prisonnier par suite d’un DCABC plus une plaie traumatique du crâne, du thorax, de l’épaule gauche et des membres inférieures.

Après sa forfaiture le 11 avril dernier, où par jalousie, le jeune Mèmè N’diaye apprenti camion avait entraîné la fille en brousse pour lui ôté la vie à l’aide d’un couteau, il est tombé dans les filets du commissariat centrale de Mamou le 9 mai et a été présenté à la presse le 11 mai. Interrogé, le jeune avait reconnu les faits sans ambages.