Tête-à-tête Alpha-Dalein : Un Sénégalais en arrière-plan, discret mais efficace

avril 3, 2018 5:33
0

Lors du tête-à-tête Alpha Condé-Cellou Dalein Diallo, hier lundi au palais Sékoutoureyah, une troisième personne, inconnue du grand public, apparaît en arrière-plan, sur toutes les photos. Bien coiffé, habillé à l’occidental, il a les mains croisées au dos. Questions donc : qui est ce monsieur ? Qu’a-t-il fait pour être là ?

Qui est Me Bocounta Diallo ?

Selon nos investigations, cet homme s’appelle Maître Bocounta Diallo, célèbre avocat sénégalais surnommé « l’avocat des causes difficiles », « l’avocat des causes perdues » ou le Vergès africain. Il s’est taillé une réputation pour sa défense dans les grands dossiers surtout ceux impliquant les gouvernements aux individus.

Premier grand dossier qu’il a défendu becs et ongles, le procès de l’opposant Alpha Condé, incarcéré au lendemain des élections présidentielles de décembre 1998, avec ses 47 coaccusés, pour atteinte à la sûreté de l’État. L’année-là, Me Diallo était le président du collectif des avocats de la défense de l’opposant Alpha Condé.

Outre ce dossier, Me Bocounta Diallo fut également le président du collectif de défense de l’opposant togolais Gilchrist Olympio, puis l’avocat des Généraux ivoiriens, Palenfo et Coulibaly, le Coordonnateur du collectif des avocats pour la défense de l’ex Premier Ministre, Idrissa SECK poursuivi pour Atteinte à la Sûreté de l’État et détournement de deniers publics dans l’affaire dite les chantiers de Thiès.

Il fut enfin l’avocat de défense de l’Association des victimes de crimes et répression politiques au Tchad sous Hissène Habré, l’avocat de Mme Isabel Nino Vieira, la veuve du président Bissau- Guinéen, Bernardo Vieira, assassiné à Bissau et tout dernièrement, avocat de l’opposant Congolais, André Okombi Salissa, accusé de « détention d’armes de guerre et d’atteinte à la sûreté de l’État ».

Qu’a-t-il fait ?

Selon nos informations, Me Bocounta Diallo fait partie des hommes de l’ombre, en plus de Tibou Kamara, de Louis Michel et des diplomates, qui ont pesé de tout leur poids pour faciliter ce tête-à-tête. Auparavant, durant quinze jours et deux entretiens téléphoniques, Alpha Condé a tout tenté, mais Cellou Dalein Diallo a dit niet. Pas de garantie, pas de contact.

Preuve de son implication effective, l’avocat sénégalais aurait rencontré le leader de l’UFDG trois nuits durant pour noter sur papier les conditions de l’opposant. Pendant ce temps, pour brouiller la piste, le pouvoir diabolisait son adversaire.

Il se dit que c’est bien lui, Me Bocounta Diallo, qui aurait téléchargé toutes les vidéos des manifestations survenues à Kaloum, pour les faire écouter au président Alpha Condé.