TIC : Se servir du numérique pour transformer l’économie nationale

juin 1, 2019 1:35

A l’ère de la révolution technologique, les chances d’améliorer les conditions de vie des citoyens sont énormes, mais faut-il qu’il y ait l’implication de tous afin de profiter des avantages du secteur. C’est cet appel que le ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie numérique, Moustapha Mamy Diaby, a lancé aux Guinéens, lors d’une conférence de presse tenue à Conakry ce 31 mai 2019 en prélude de la Semaine nationale du numérique prévue du 11 au 14 juin prochain.

« Je voudrais faire un appel vers les populations, les médias, les différents acteurs, à agir chaque jour dans la promotion des usages respectueux de l’éthique, des usages orientés vers la transformation de nos processus de production […] Les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont à la portée de tout le monde. Ça veut dire que nous n’avons pas besoin d’être expert, pas besoin d’aller à l’école romaine ou arabe pour pouvoir utiliser un certain nombre de services, pouvoir bénéficier des avantages de cet écosystème. C’est soit nous sommes acteurs, ou nous subissons », a indiqué M. Diaby, avant d’ajouter que la semaine du numérique vise à fournir aux citoyens des contenus numériques adaptés à leurs besoins économiques : « L’objectif de l’organisation de cette semaine nationale du numérique, c’est de faire en sorte que nous soyons des acteurs, acteurs dans le choix, acteurs dans la mise à la disposition de nos citoyens des produits et services, des applications et des contenus conformes aux besoins de nos concitoyens, qui contribuent positivement à l’évolution de notre économie. »

Déjà, selon Moustapha Mamy Diaby, des stratégies ont été élaborées et codifiées pour l’utilisation des TIC dans plusieurs domaines d’activités socioéconomiques, notamment dans l’agriculture, l’élevage, la santé. «Les acteurs sont déjà identifiés. Nous sommes dans un processus de mobilisation des ressources et c’est au fur et à mesure que les ressources sont mobilisées que nous allons mettre en œuvre les différents volets inscrits dans ce document de politique et de stratégie nationale », a-t-il précisé.

Pour créer l’émulation au niveau des jeunes développeurs, des compétitions seront organisées lors de la semaine du numérique. Ce sont au total 136 projets promis qui ont été soumis au comité d’organisation dont seulement seize ont été retenus. Pendant trois jours, ces 16 lauréats vont compétir devant un jury national et international mixte. A l’issue de cette compétition, trois meilleurs lauréats seront primés. Il y aura également une compétition sur les projets numériques par 15 écoles du primaire, du collège et du lycée.

Des panels sur le E-Commerce, services postaux à l’ère du digital ; l’entrepreneuriat  féminin ; la digitalisation du secteur public et des collectivités locales, protection des données et sécurisation des infrastructures ; des formations sur la cyber sécurité, sont entre autres des activités à mener lors de cette semaine du numérique.

Placée sous le thème « Notre révolution numérique », cette 4ème édition de la semaine nationale du numérique favorisera la création d’emplois dans les secteurs porteurs de croissance pour le développement socio économique du pays d’ici à 2030.