Timbi Madina : La gendarmerie, la police, la résidence du sous-préfet et plusieurs bâtiments incendiés

0
623
Maison brûlée ce 21 octobre à Timbi Madina

En plus de Conakry, Labé et plusieurs autres villes de la république de Guinée, des violences indescriptibles ont éclaté dans la journée de ce mercredi 21 octobre 2020 dans la sous-préfecture de Timbi Madina à Pita. Selon nos informations, au moins deux maisons d’habitation dont le domicile de monsieur Alpha Mamadou Diallo communément appelé TOM, premier responsable de la section sous-préfectorale du RPG arc en ciel plus la gendarmerie, la police et la résidence du sous-préfet ont été incendiés par des jeunes en colère, a appris Guineenews de sources concordantes.

Joint au téléphone par notre rédaction, Mamadou Saliou Sow, le vice-maire de Timbi Madina est au rapport: « ce qui se passe est très grave. Ils ont saccagé la gendarmerie, ils ont mis feu. Ils ont saccagé la police, ils ont mis feu. Ils ont saccagé la résidence du sous-préfet, ils ont vidé la maison, ils ont mis feu. Puis ils ont saccagé les domiciles des deux responsables du RPG (El Hadj Bah et Alpha Mamadou) » soutient-il.

Interrogé, Alpha Mamadou Diallo, l’une des victimes visiblement sous le choc s’est exprimé en ces termes : « il y a eu plus de 400 jeunes qui sont venus brulés chez moi. Ils ont tout saccagé. Il ne reste plus rien, tout est en fumée. Nous nous sommes en brousse comme ça. C’est les jeunes de Madina et de Labé », estime-t-il.

Aux dernières nouvelles, les jeunes en colère tentaient d’accéder à la concession de El Hadj Moussa Para Diallo. « Actuellement, la tension est très vive. On est comme ça en train de sensibiliser les jeunes afin qu’ils arrêtent mais c’est très rude. Nous sommes actuellement aux alentours de la résidence d’El hadj Moussa Para Diallo. Ils veulent forcement rentré mais on est en train de les dissuader », déclare Mamadou Saliou Sow, le vice-maire de Timbi Madina.