Timbi Madina/Pita : vive tension après le meurtre d’un commerçant  

août 21, 2019 12:25

Les faits remontent à mardi 20 aout lorsque le corps de Mamadou Yero Diallo a été retrouvé sans vie dans la commune rurale de Timbi Madina, préfecture de Pita. Après la découverte du corps de Mamadou Yéro Diallo, ses proches qui voulaient se rendre justice, ont exigé à ce que les conclusions de l’enquête leur soient aussitôt présentées. Il a fallu des renforts de Labé et Pita pour les dissuader.

Quant aux circonstances de ce drame, le maire de Timbi Madina, Mamadou Diao Doumba Diallo témoigne : « c’est un corps sans vie qui a été retrouvé au petit matin du mardi 20 aout. Il s’agit d’un jeune de Noussy (Labé) appelé Mamadou Yéro Diallo, marié et père de 4 enfants. C’est un maçon qui fait aussi le commerce. Donc, c’est aux environs de minuit 30 minutes qu’il est sorti de la maison à Doukkou. Son corps sans vie a été retrouvé sans vie à Madina 3, à la sortie de Timbi Madina en direction de Pita. On a constaté des traces de violences au niveau de son cou. Ainsi, on a appelé la police, la gendarmerie ainsi que les responsables locaux et nous avons ensemble fait le constat avec l’hôpital. Donc, on a restitué le corps à la famille. Par la suite, ses frères et sœurs, accompagnés de leurs chefs de secteur et du district et des membres du conseil communal, sont venus et on a géré ensemble son enterrement qui a eu lieu le même jour à Missidé Tiga. »

Et contre toute attente, des proches de la victime ont par la suite débarqué pour réclamer justice. « Des jeunes de Labé se sont mobilisés pour qu’on leur donne les résultats de l’enquête qui est encore en cours.  Les conseils des uns et des autres n’ont rien fait pour empêcher leur attroupement. Devant cette situation, on a été obligés de faire appel aux autorités préfectorales. C’est ainsi que des renforts ont été dépêchés de Labé, d’autres de Pita. Heureusement, il n’y a pas eu de violences et les jeunes ont finalement compris et les enquêtes continuent » déclare-t-il.

Pour l’instant rien n’a filtré des enquêtes, nous a déclarés le maire qui souligne que la victime était avec une copine qui a été embarquée pour Pita. Son téléphone a également été remis aux services de sécurité de Pita, précise-t-il.