Tintioulén-Kankan : un présumé voleur de batterie des lampadaires lynché

0
419

Trois présumés voleurs des batteries de lampadaires solaires dont un receleur ont été arrêtés dans la nuit du jeudi 1er au vendredi 2 août dernier à Tintioulen-centre, une sous-préfecture située à 22 Km de la commune urbaine de Kankan. (photo d’archives)

Selon le Maire de la commune rurale de Tintioulen, Mory Kallo Bérété, les sieurs Moussa Kourouma et Lancei Condé auraient été arrêtés par un chasseur lorsqu’ils tentaient de démonter les batteries des lampadaires solaires. C’est à la suite cette interpellation que la troisième personne et présumé receleur, Kalil Bérété qui vit à Kankan a été mis ; à son tour, aux arrêts et conduit à Tintioulen.

Celui-ci serait probablement mort dès suite des bastonnades qu’il aurait subies à Tintioulen. C’était dans la journée du vendredi 2 août, apprend-on. Quant aux deux autres, ils seraient actuellement détenus au niveau de la gendarmerie pour des fins d’enquête.

Le vol des batteries des lampadaires solaires est un phénomène récurrent aussi bien au centre-ville de Kankan que dans les communes rurales. En 2013, le gouvernement guinéen pour palier au problème d’obscurité dans les villes et dans certaines zones rurales, avait attribué un millier de lampadaires solaires dont 75 pour chacune des 12 communes rurales de Kankan.

Mais le manque d’entretien et le laisser-aller ambiant dans la gestion des biens publics en Guinée, feraient que la plupart des lampadaires solaires sont à ce jour en panne suite au vol des batteries ou des panneaux solaires qui sont revendus en toute impunité sur les marchés noirs.

Selon le Maire de Tintioulen, sur les 75 lampadaires de sa commune, 5 poteaux seraient démontés et 9 batteries enlevées.