Total Guinée lance le challenge Startupper avec des innovations pour les jeunes entrepreneurs

novembre 9, 2018 6:38
0

Le groupe Total, à travers sa filiale  »Total Guinée », a procédé ce vendredi à Conakry au lancement d’une nouvelle édition du challenge Startupper de l’année. Le challenge Startupper vise à soutenir et à récompenser des jeunes entrepreneurs locaux ayant un projet ou une entreprise existant au moins depuis deux ans, quel que soit le secteur d’activité. Contrairement à la première édition lancée dans 30 pays africains, cette année, plus d’une cinquantaine de pays d’Afrique vont participer à cette compétition.

Chaque trois ans, Total Groupe lance ce projet pour soutenir des jeunes entrepreneurs de près de 50 pays africains. Cette fois, le challenge se base sur trois critères à savoir : le caractère innovant, l’impact social et sociétal, leur faisabilité et leur développement.

Le Directeur général de Total Guinée Cheick Omar Diallo précise le contexte : « Aujourd’hui, nous savons que les éléments bloquants pour les jeunes au niveau de la création d’emplois, c’est la plupart du temps le financement et l’accompagnement. C’est à travers ces deux dernières problématiques que Total, notamment en Afrique, souhaite intervenir en essayant de primer trois projets qui sont distingués à travers des critères assez précis. Total souhaite les accompagner à la fois financièrement mais également dans le cadre d’un accompagnement beaucoup plus poussé »
Pour Cheick Omar Diallo, la nouveauté de cette deuxième édition est qu’il y aura un prix intitulé  »Coup de cœur féminin ». Un prix qui va récompenser les projets qui seront présentés par la gente féminine.
Ce coup de cœur parce que « les femmes font partie de plus en plus à la vie active. Mais, malheureusement, elles ne trouvent pas la place qu’il lui faut dans notre société. Donc, il faut, par des actions concrètes et au-delà des sensibilisations, pousser pour favoriser l’émergence de l’entreprenariat féminin. Et qui dit entreprenariat féminin, dit s’occuper de la moitié de la population de nos pays. Ce qui n’est pas neutre quelque part »

Le ministre de l’enseignement supérieur, ambassadeur de ce projet, Abdoulaye Yero Baldé invite d’autres entreprises à faire de même pour soutenir les initiatives jeunes. Selon lui « nous voulons que nos jeunes qui ont du talent, parce que j’en ai rencontré beaucoup qui ont du talent, soit encourager. Il faut créer l’environnement car sans cet environnement, il est difficile d’exprimer son talent et créer des entreprises. Donc, c’est une très bonne chose que Total fait en créant cet environnement, en espérant que d’autres entreprises de la place le feront également »

A préciser qu’après le challenge Startupper, chaque gagnant bénéficiera d’une aide financière d’au moins 52 millions GNF, d’un accompagnement professionnel et d’une campagne de communication pour donner de la visibilité aux projets. Les inscriptions sont ouvertes depuis le 9 Octobre, et les candidats ont jusqu’au 13 Novembre pour remplir leur dossier de candidature sur le http://startupper.total.com