Tougué: les autorités communale et éducative à couteaux tirés pour la gestion d’une boulangerie

mai 23, 2019 5:42

La boulangerie du centre NAFA de la commune urbaine de Tougué est depuis quelques jours fermée par la mairie, a constaté sur place la rédaction locale de Guinéenews.

Pour comprendre les raisons de cette fermeture, nous avons joint par téléphone le président de la commission finances de la mairie de Tougué. « Effectivement la boulangerie a été cadenassée par la mairie. A notre prise de service, nous avons soulevé le problème de la boulangerie qui fonctionnait. Nous avons demandé à l’animatrice qui nous a dit qu’elle n’en sait rien. On a su que celui qui gère la boulangerie paye de l’argent mais personne ne sait où vont les recettes générées. C’est pour mettre fin à tout cela que nous avons décidé d’incidenter en cadenassant la boulangerie et retirer le contrat », explique El hadj Abdoulaye Baldé « Portos ».

Du côté de l’administration scolaire de la commune urbaine, notre rédaction a rencontré Hadjiratou Kéita, la déléguée scolaire de l’enseignement élémentaire de Tougué 2. Celle-ci regrette la démarche de la mairie. Car, soutient-elle, le centre NAFA est une infrastructure scolaire comme toutes les écoles. «J’ai été interpellé par la mairie sur le fonctionnement du centre NAFA, particulièrement la boulangerie. Mais, j’ai regretté la démarche de la mairie car, le centre NAFA est une infrastructure scolaire comme toutes les écoles de la commune urbaine. Par conséquent, elle doit être gérée par l’administration scolaire. A mon avis, la mairie devrait me rencontrer avant d’aller directement vers le gérant de la boulangerie parce que son contrat n’est pas signé par le conseil communal. »

Et de poursuivre : « la gestion du centre NAFA ne relève nullement de la commune mais plutôt d’un comité de gestion qui doit être mis en place. La commune a tout de même un droit de regard mais, la gestion ne relève pas d’elle.»

Quant au gestionnaire de la boulangerie, Boubacar Baldé, il a déclaré ceci : « les conseillers communaux m’ont appelé à la mairie pour me demander du fonctionnement de la boulangerie et je leur ai dit que je n’ai rien à traiter avec eux. Parce qu’on a signé aucun contrat avec eux. Ils sont allés cadenasser la porte de la boulangerie et actuellement elle ne fonctionne pas ».

Il faut rappeler que les centres NAFA sont des écoles de la seconde chance qui doit accueillir les enfants déscolarisés et non-scolarisés pour apprendre à lire, écrire, calculer d’une part et apprendre une activité en vue de leur insertion socioprofessionnelle, de l’autre.