Tougué: six membres du SLECG local visés par des plaintes du DPE et du commandant de la gendarmerie

0
371

Comme annoncé dans l’un de nos précédents articles, des enseignants,  sous la conduite de la section locale du SLECG  de Tougué, ont fait une manifestation le  mercredi 7 novembre pour réclamer le dégel de leurs salaires et le départ du DPE (Directeur préfectoral de l’éducation) de Tougué.

Suite à cette manifestation, le DPE et le commandant de la gendarmerie ont porté plainte contre certains membres de la section locale du SLECG auprès du juge de paix de Tougué.

Ces syndicalistes sont poursuivis selon les plaintes du DPE et du Commandant de la Gendarmerie  pour ‘’outrage à l’édifice public, injures grossières, entrave à la liberté de travail, menaces sur fond d’écriture, outrage à agents dans l’exercice de leur fonction.’’

Actuellement, selon les propos du commissaire central de la police que nous avons rencontré, le juge de paix a sollicité que le commissariat fasse les enquêtes et lui rende compte.

Le chargé de communication de la section locale du SLECG pour sa part, nous a confiés que 6 membres des leurs, ont été convoqués ce jeudi 15 novembre au Commissariat central de police pour des raisons qu’il ignore. «Nous irons répondre à la convocation», nous a tout de même confiés Mamadou Baïlo Diop.

Pour le moment, ces plaintes contre ces 6 syndicalistes de l’antenne locale du SLECG alimentent à foison les débats dans la cité.