Tougué: une salle de classe et un enseignant pour toute une sous-préfecture!

septembre 26, 2018 7:10
0

«C’est une réalité. Une seule salle de classe et un seul enseignant…‘’  C’est un constat  que vient de faire le député de Tougué à Fello Koundoua. Cette sous-préfecture enclavée vient d’ouvrir une école avec une seule classe et évidemment avec un seul enseignant pour cette rentrée scolaire. Le système de roulement sera adopté pour cette première année. Un groupe le matin un autre le soir… Ceci pour pouvoir absorber ce grand nombre d’enfants qui se bousculent pour faire leurs premiers pas à l’école. C’est la volonté d’un groupe pédagogique qui tente, avec les moyens de bord, de relever le défit.

 «Les enseignants ont peur de venir servir à Fello Koundoua parce que non seulement c’est loin, mais inaccessible… Je compte faire le recrutement pour le CP 1.  Ce, en prenant un groupe d’enfants le matin et l’autre le soir… Le même groupe de la 1ère année jusqu’en 6ème année, c’est un passage automatique par faute d’enseignant», soutient Mamadou Soumah, l’unique enseignant de Fello Koundoua avant d’évoquer le manque de matériels didactiques. «Dans mon école, il n’y a pas de documents. J’ai prêté des livres pour donner aux enfants. Je profite pour demander à l’autorité de nous apporter de l’aide en documentant afin que les enfants de ce village aient droit à l’éducation, à l’instruction comme les autres enfants du pays. Aux ressortissants de Fello Kounda, nous leur demandons de nous assister. Nous avons besoin des contractuels communautaires. L’État à lui seul ne peut pas tout faire », plaide l’enseignant.

Pour le député de Tougué, la sous-préfecture de Fello Koundoua est abandonnée et oubliée: «le pire, c’est l’état de la route. Elle est impraticable. L’État a oublié cette sous-préfecture. Cette route de 100 kilomètres n’a jamais connu de travaux d’entretien. Chaque année, ce sont des camions-bennes, des brouettes, des pelles qui sont utilisées pour refaire la route. Elle est travaillée à la main

Sos donc pour Fello Koundoua où les nombreux enfants sont privés d’instruction en ce 21ème siècle!