Tour cycliste de Guinée 2019 : neuf équipes et quarante coureurs au départ de Kissidougou

0
1104
Laurent Besault, cour Cycliste

Le coup d’envoi du tour cycliste international 2019 de Guinée a été donné ce mercredi 27 novembre à Kissidougou, une localité située à plus de 600Km au sud-est de la capitale Conakry. C’est le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique qui a officié le départ de cette course en présence de l’expert de l’Union Cycliste Internationale (UCI), Laurent Besault et des autorités locales, a-t-on constaté sur place.

Du point de vue organisation technique, découpage des différentes étapes, l’expert de l’Union Cycliste Internationale plante le décor : « d’abord le tour cycliste de Guinée va se dérouler à partir de ce mercredi 27 novembre jusqu’au dimanche 1er décembre. Les coureurs vont disputer 5 étapes. La première, c’est Kissidougou-Faranah. Ensuite nous ferons un transbordement pour aller à Mamou. La seconde étape sera Mamou-Labé, la troisième, Pita-Mamou, la quatrième Mamou-Kindia et la dernière Coyah-Conakry. »

Parlant des équipes participantes, Laurent Besault précise : « il y a neuf équipes engagées au départ dont deux de la Guinée. Il y a le Mali, le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire, la Sierra Leone, la Gambie, le Sénégal et la Mauritanie. Cela fait quarante coureurs sur la ligne de départ qui vont disputer la succession de Bassirou Nikéma, le coureur burkinabé qui l’avait remporté l’année dernière. »

Parlant des dispositifs sécuritaires mis en place et de ses attentes, l’expert de l’UCI rassure : « les nouvelles sont très rassurantes puisque d’abord M. le ministre des Sports est ici présent à Kissidougou avec d’autres ministres qui sont présents au départ. Par rapport à la sécurité, nous n’avons pas de souci. La route sera totalement fermée à la circulation. Les coureurs pourraient évoluer sans problème sur les différentes étapes. Je pense que la course de cette année sera comme l’an passé, une forte mobilisation des populations dans les villes, au départ et l’arrivée. Je vous informe que cette année, il y a une société de production avec nous qui va retransmettre des images tous les jours avec un résumé tous les soirs sur TV5 Monde et Canal+ Afrique. Je souhaite que tout se déroule sans incident. C’est notre première préoccupation. Que la population répond présente. »