Tour cycliste international de Guinée, quinzaine artistique, lutte traditionnelle: voici les agendas

0
571

En marge de l’assemblée générale hebdomadaire du RPG Arc-en-ciel ce samedi 17 novembre, le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, Sanoussy Bantama Sow, a annoncé la tenue prochaine de plusieurs activités sportives et culturelles dans le pays. Pour le ministre Sow, ces activités sont des facteurs d’unité nationale et de paix en ce moment de violences dans le pays.

 L’actualité oblige, Bantama Sow a invité ses compatriotes à supporter notre équipe nationale de football, le Syli national face aux Elephants de Côte d’Ivoire.

«C’est demain (dimanche 18 novembre, Guinée-Côte d’Ivoire NDLR) que notre pays va arracher son ticket de qualification pour la phase finale de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) au Cameroun. Le football ne connait ni politique ni ethnie encore moins la région. C’est pourquoi j’invite tout le monde a prié pour notre onze national pour sa victoire», a lancé le ministre Sow.

 Le 21 novembre, le patron du département en charge des Sports a annoncé qu’ils vont lancer le tour cycliste international de Guinée. «Ce tour partira de  la préfecture de Kissidougou pour la capitale Conakry. Il y aura dix pays qui vont y participer. Les cyclistes auront comme trajet, Kissidougou-Faranah-Mamou-Labé et Labé-Mamou-Kindia-Coyah. Le 25 novembre, ils vont bouger de Coyah pour Conakry. C’est le président de la République qui va donner le coup d’envoi», a-t-il dit.

 Le ministre Bantama Sow a saisi l’opportunité pour informer tous les usagers de la route que quand il y a la course entre deux préfectures, la circulation routière est interdite.

«Cela veut dire que le 25 novembre, il y aura pas de circulation entre Coyah et Conakry. L’évènement  connaitra la participation de tous les médias du monde. L’importance de cette manifestation sportive est de vendre l’image du pays ainsi que son tourisme. Pour ceux qui ne la connaissent pas, cette compétition se déroule notamment au Burkina où on l’appelle ‘’Faso tour’’ et aussi en Côte d’Ivoire», a-t-il précisé.

 A partir de 7 décembre, Bantama Sow a annoncé qu’ils procéderont aussi  lancement officiel des quinzaines artistiques et le festival national. «Ils seront couronnés par deux grandes activités notamment le festival des masques à Boké. Ces activités seront suivies à Koundara au lancement du tournoi de la lutte traditionnelle», a-t-il dit avant d’ajouter que la culture et le sport sont deux vecteurs incontestablement de paix et d’unité nationale.

 Pour terminer, le ministre Bantama Sow a rappelé que la semaine dernière, la finale du tournoi de détection de talent dotée du président de la République, qui a regroupé toutes les 33 préfectures et les cinq communes de la ville de Conakry, s’est achevée au stade du 28 septembre. La finale a opposé l’équipe de la préfecture de Beyla à celle de Kankan. La Haute-Guinée  a battu la Guinée Forestière sur le score de 3 buts à un. L’équipe victorieuse de Kankan a empoché une enveloppe de 100 millions de francs guinéens pendant que l’équipe finaliste de Beyla a eu 50 millions de francs guinéens.

«C’est la toute première édition. L’année prochaine, la compétition sera élargie aux équipes sous-préfectorales. C’est une animation sportive qui a pour but d’amener les sportifs et les jeunes du pays à se donner la main. Le sport est vecteur de cohésion et d’union nationale», a-t-il précisé.