TPI de Coyah : les trois opposants à un troisième mandat relaxés

0
993

Mis sous mandat de dépôt lundi dernier, les trois opposants à un troisième mandat d’Alpha Condé ont été relaxés ce vendredi 5 avril 2019 au terme de leur procès pour « entrave à la liberté de manifester ». Dans sa décision, le juge Cheik A. Ndiaye a estimé que le délit n’est pas constitué à l’égard des trois prévenus.

Mohamed Conté, Abdoulaye Sylla, et Djibril Kalé Bangoura faisaient partie d’un groupe de jeunes gens qui venus dimanche à un rassemblement de partisans du pouvoir avec des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Non au troisième mandat ». Le groupe a été dispersé par la police et des arrestations s’en sont suivies. Dans son réquisitoire, le procureur de la République avait demandé la condamnation des trois prévenus à une peine de six mois de prison avec sursis.

Par contre, Me Pépé Antoine Lama, l’avocat des trois prévenus a plaidé mardi pour la relaxe pure et simple de ses clients pour délit non constitué. « Ils n’ont pas empêché qui que ce soit de manifester. Une des  preuves c’est qu’ils n’ont pas empêché le rassemblement des  partisans du pouvoir », a dit l’avocat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.