TPI de Dixinn:  Dix ans ans d’emprisonnement requis contre Madic 100 frontière

1256
La deuxième audience dans l’affaire ministère public-Madic 100 frontière se tient ce lundi 25 janvier 2021 au tribunal de première instance de Dixinn. Madic 100 frontière, à l’état civil, Mamady Condé, est poursuivi par le parquet de Dixinn pour « téléchargement, diffusion de messages, photos, dessins de nature raciste ou xénophobe, menaces, violences et injures par le biais d’un système informatique. »
Le procureur de la République estime que les faits sont graves, car, dit-il, ce sont des messages outrageants à l’endroit du chef de l’Exécutif, mais surtout des messages « racistes » en affirmant que la communauté peule est opprimée, stigmatisée en Guinée.
« Je ne vois aucune stigmatisation contre la communauté peule. Je ne vois aucune oppression contre la communauté peule », affirme le procureur Sydi Souleymane N’Diaye.
Plus loin, il accuse Madic 100 frontière des messages de violence, d’appel à la division ethnique.
En conséquence, il a demandé à la présidente du tribunal de retenir le prévenu dans les liens de la culpabilité en le condamnant à dix ans et au paiement d’une amende de 300 millions GNF.
C’est la peine maximale et l’amende maximale dans ce genre d’infractions.
Facebook Comments