TPI de Dixinn: en l’absence de son avocat, Bafoé demande et obtient le report de son procès

mai 22, 2018 4:10
0

A la barre pour répondre des préventions de « menaces, violences, coups et blessures volontaires et injures publiques » au préjudice du chef de file de l’opposition, le Contrôleur général de police Ansoumane Camara «Bafoé » a demandé et obtenu le report de son procès au 26 juin prochain.

Le Directeur des unités d’intervention de la police est arrivé dans la salle d’audience en tenue civile, accompagné de plusieurs de ses collaborateurs et  collègues. Il a comparu à la barre avec un air serein. Décontracté, il a, durant une vingtaine de minutes, décliné son identité, répondu à quelques questions du juge Mangadouba Sow et surtout demandé le report de l’audience. En cause de sa demande, l’absence de son avocat à l’audience. Le Procureur et l’avocat de la partie civile, Me Salif Béavogui, n’ont pas trouvé d’objection à cette demande du prévenu, et le juge Mangadouba Sow a renvoyé l’affaire au 26 juin prochain.

Ce mardi, Me Salif Béavogui aurait bien aimé que l’affaire soit débattue au fond. Nonobstant le report, il se réjouit quand même du comportement du prévenu. «Le fait que le général ait comparu en personne et se soumettre aux principes de la justice durant près d’une vingtaine de minutes montre qu’on est en train d’aller vers l’édification de l’Etat de droit », a exprimé l’avocat à la fin de l’audience.

Rappelons que les faits remontent au 17 mai 2015. Ce jour, l’Opposition républicaine avait organisé une marche pour protester contre la date fixée par la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) pour l’élection présidentielle qui a finalement reconduit Alpha Condé à la tête du pays. Le domicile de Cellou Dalein avait donc été encerclé par des éléments de la police. Selon l’avocat, le domicile du chef de file de l’opposition avait été pris d’assaut et vandalisé.