TPI de Kaloum : le procès du journaliste Saliou Diallo renvoyé au 28 janvier

janvier 14, 2019 1:25

Le procès du journaliste Mamadou Saliou Diallo, poursuivi pour « diffamation et injure » au préjudice du ministre de la Justice Me Cheik Sako s’est ouvert ce lundi 14 janvier devant le tribunal de première instance de Kaloum. Mais l’affaire a été aussitôt renvoyée au 28 janvier à la demande de l’avocat du journaliste, actuellement à Dakar pour la rentrée solennelle du barreau du Sénégal. « J’ai demandé le renvoi pour me permettre d’être présent pendant le procès », a confirmé l’avocat joint au téléphone par Guinéenews©.

Le 5 juillet 2018, le journaliste – fondateur et directeur de publication du site Nouvellesdeguinee.com – avait bénéficié d’une liberté assortie d’un contrôle judiciaire après près de trois semaines de détention à la Maison centrale de Conakry. Cette libération faisait suite à la mobilisation des associations de presse en Guinée et de Reporter Sans Frontière qui avait condamné l’arrestation du journaliste et exigé sa libération dans les meilleurs délais.

« Je remercie le Tout-puissant, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux pour ma libération. Je remercie ma famille, mon avocat, les patrons des différentes Associations de presse, je remercie les journalistes de la presse locale, Reporter Sans Frontière, les Nations unies, pour leur soutien. Merci à toutes et à tous. A bas l’abus de pouvoir en Guinée. Vivement la juste. Vive l’Etat de Droit », avait posté le journaliste, sur Facebook, à sa sortie de prison. Selon notre confrère, le ministre a porté plainte contre lui suite à la publication d’un article concernant les raisons supposées du blocage du projet de construction de la prison moderne de Yorokoguia…