TPI de Kankan: appelées à comparaître, les autorités administratives brillent par leur absence

juillet 2, 2018 9:43
0

Les autorités administratives de Kankan en l’occurrence le gouverneur de Région, le Contrôleur général de police Mohamed Gharé, le préfet Aziz Diop et le Sous-préfet de Batè Nafadji, Mamady Souaré  font l’objet ces temps-ci, d’une plainte de la part des habitants du district de Madina (Sous-préfecture de Batè Nafadji) représentés par Billima N’Faly Keita et Mamady Keita.

Ces autorités étaient attendues, à cet effet, ce lundi 2 Juillet à 10 heures GMT devant les juges du Tribunal de Première Instance (TPI) de Kankan. Pour répondre aux accusations ‘’d’atteinte à la liberté individuelle et entrave aux mesures d’assistance’’. Mais ce procès tant attendu qui a mobilisé une foule de villageois et de curieux dans la salle d’audience du TPI, n’a pu avoir lieu à cause de l’absence des prévenus.

Constatant cette absence, le Procureur de la République, Almamy Kabelé Bangoura a demandé le report de l’audience à la quinzaine tout en promettant fermement, de tout mettre en œuvre pour la comparution effective du gouverneur Mohamed Gharé, du préfet Aziz Diop et du Sous-préfet Mamady Souaré.

Malgré l’insistance de l’avocate de la partie civile,  Me Téninkén qui a même demandé au président du TPI Amadou Sagnane, de décerner un mandat d’amener ou d’arrêt aux prévenus pour la tenue du procès, celui-ci a renvoyé l’audience pour le 16 juillet prochain.

Rappelons que cette plainte contre les autorités administratives de Kankan fait suite aux violents affrontements qui ont opposé les habitants des districts voisins de Madina et de Selly-Moussaya, dans la sous-préfecture de Batè Nafadji le 20 mai dernier. Des heurts qui avaient fait un mort, une dizaine de blessés par balles et des dégâts matériels importants.