TPI de Mafanco : un autre militant anti-troisième mandat relaxé pour délit non constitué

0
445

Poursuivi pour attroupement interdit assorti de trouble à l’ordre public, Amadou Touré, militant de l’Union des Forces Républicaines (UFR) de Sidya Touré a été renvoyé des fins de la poursuite pour délit non constitué. Le tribunal de première instance de Mafanco a rendu sa décision ce lundi 20 mai.

L’opposant a été arrêté en avril dernier à Gbessia, dans la commune de Matoto. Selon l’accusation, il a été arrêté en marge d’une manifestation de réplique à une autre manifestation favorable à une modification de la Constitution. Devant le juge, Touré a nié l’infraction et a indiqué qu’il était venu accompagner son leader Sydia Touré à Gbéssia quand il a été arrêté par les forces de l’ordre.

Après les débats, le représentant du ministère public a requis la relaxe du prévenu pour délit non constitué.

 « Après la libération des 7 membres du FNDC lundi dernier, ce lundi 20 mai marque une autre victoire sur l’injustice et l’arbitraire. Nous allons continuer à nous battre contre toute forme d’injustice dans ce pays », a réagi Me Salifou Béavogui, l’avocat d’Amadou Touré, à la libération de son client.

Mineur, Mohamed Bangoura, un deuxième prévenu dans cette affaire, a été renvoyé devant le tribunal pour enfants. La procédure devant cette juridiction pour mineurs se poursuit.

Lundi 13 mai dernier, 7 membres du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), une plateforme d’ONG et partis politiques contre un troisième mandat du Président Alpha Condé, ont été libérés par la Cour d’appel de Conakry après leur condamnation au tribunal de première instance de Kindia.