TPI de Mamou : le procès du maire de Timbo renvoyé au 14 avril faute d’avocats

0
272

Moins d’un mois après avoir porté secours aux joueurs de l’équipe Étoile de Guinée qui ont subi un accident de la circulation dans sa localité, c’était le 5 mars dernier, le maire de Timbo se retrouve en prison. Bonata Seck et l’un de ses conseillers sont accusés « d’incitation à la révolte et à la désobéissance civile, atteinte à la sécurité publique et recel de moto ». Ils ont été placés sous mandat de dépôt le 31 mars.

A l’ouverture de leur procès ce mardi, au tribunal de première instance de Mamou, les prévenus ont sollicité la présence de leurs avocats qui ont été bloqués en cours de route  la veille  à Coyah.

Le président du tribunal Ibrahima Sory 2 Tounkara a renvoyé l’affaire au 14 avril prochain pour permettre aux prévenus de préparer leur défense.

Le 22 mars dernier (jour du double scrutin législatif et référendaire), il n’y a pas eu vote dans les communes rurales de Dounet et Timbo, car le matériel électoral n’avait pas été envoyé dans ces sous-préfectures de Mamou. C’est suite aux incidents électoraux que le maire et ses collaborateurs ont été interpellés.

Pour rappel, le 5 mars dernier, lorsque l’accident des joueurs s’est produit, il était celui qui avait organisé le transport des blessés et des corps vers l’hôpital de Mamou. Il avait trouvé du carburant pour tous les véhicules. Dans l’entretien qu’il avait accordé à la rédaction locale de Guinéenews, il disait  » nous avons mobilisé quatre véhicules. Nous avons trouvé un montant qu’on a remis au sous-préfet pour assister les familles des victimes. Nous sommes attristés par la perte de ces jeunes au fleur de leur âge » indiquait-il.