Tractations autour de la nomination de Kassory: Damaro met les points sur les i

0
1010

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, le président Alpha Condé a nommé hier soir Ibrahima Kassory Fofana à la tête de la Primature. Réagissant ce mardi au téléphone de Guinéenews sur la nomination de ce militant de dernière heure du RPG comme Premier ministre, le président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle affirme que le président de la République est libre de nommer tout guinéen à la place qu’il veut.

« La formation d’un gouvernement relève du pouvoir constitutionnel et discrétionnaire du chef de l’Etat. Il est libre de choisir qui il veut, mettre qui il veut dans le gouvernement, qui est en retour responsable devant lui pour les défis à relever », déclare-t-il.

Interrogée sur une possible consultation antérieure des membres du RPG par le président Alpha Condé avant la nomination de Kassory, Damaro répond par la négative.  « Moi personnellement, je n’ai pas été consulté. Je ne sais pas qui il a consulté au niveau du parti », fait-il savoir. Mais, ajoute-t-il, nous au niveau du parti, nous l’accompagnerons quelle que soit sa décision.

Ibrahima Kassory Fofana a fondu son parti au sein du RPG Arc-ciel le 19 mai dernier au cours de l’assemblée générale du RPG. Plusieurs citoyens affirment que c’était la condition pour être nommé à ce poste. Mais pour Amadou Damaro cette thèse ne tient pas. Il soutient qu’aucune loi n’oblige le président de la République à ne choisir le Premier ministre que dans sa famille politique.

La loi l’oblige à prendre n’importe quel guinéen d’où qu’il soit pour assumer ce poste, a-t-il savoir.

Parlant de Kassory Fofana, Damaro affirme qu’il est quelqu’un qui a l’expérience et de l’autorité. «Je sais que c’est un homme qui est à la hauteur du poste qu’il vient d’occuper. J’espère qu’il sera l’homme qu’il faut pour relever les défis auxquels notre pays fait face », estime Damaro.