Trafic routier : Les citoyens de Conakry pris en otage dans un bouchon inédit

juin 2, 2018 3:08
0

La pluie qui s’est abattue sur la capitale guinéenne la nuit du vendredi 1er au samedi 2 juin 2018 a étalé davantage la nudité de l’insalubrité qui caractérise la côte guinéenne autrefois qualifiée de ‘‘Perle de l’Afrique de l’ouest’’.

Puisque les eaux de ruissellement ont drainé dans la chaussée et autres artères publiques, des ordures de tous ordres, faisant ainsi la création de longues files d’attente dans d’interminables bouchons au grand dam de ceux qui ont emprunté l’autoroute Fidel Castro, notamment entre Matoto et Gbessia.

Sur une distance de moins de 5 minutes de parcours en temps normal, les usagers sont sommés de passer plusieurs heures, assis dans des véhicules qui ne bougent pratiquement pas, avant de rallier leurs destinations respectives.

D’ailleurs, nombreux parmi ces usagers préfèrent descendre des taxis pour se livrer à des exercices pédestres afin d’arriver à bout de leurs trajets. Alors que d’autres, plus ou moins ‘‘nantis’’, se rabattent sur des taxi-motos.