voir Plus
    vendredi, 16 avril 2021
    31 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Transfert  monétaire : À Conakry, les agents de l’ANIES se préparent pour neuf préfectures du pays

    A Conakry, quelques  3000 agents communautaires de l’ANIES (Agence Nationale d’Inclusion Économique et Sociale) se préparent pour aller identifier les foyers devant bénéficier du transfert monétaire dans les neuf préfectures pilotes du programme de l’ANIES. Samedi 27 mars, ces agents étaient au siège de l’ANIES, au quartier Cameroun, pour y passer le test COVID. « On ne peut pas prendre la responsabilité d’envoyer des gens pour identifier des familles à l’intérieur du pays, sans nous assurer que les précautions de santé publique sont respectées. Nous faisons tester les gens pour connaître leur état avant de les envoyer à l’intérieur du pays », a indiqué le coordinateur général de l’ANIES, Ansoumane Camara.

    La plupart des agents testés s’est révélée négative. « Si un agent est testé positif, nous le mettons à la disposition de l’ANSS (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire). S’il se rétablit vite, on peut l’envoyer en mission. Sinon, on le fait remplacer », a aussi indiqué Ansoumane Camara.

    Le travail de reconnaissance des bénéficiaires des ménages devant bénéficier du transfert monétaire fait suite au travail d’identification effectué en 2019 et 2020. Il précède l’opération de transfert monétaire qui devrait bénéficier à quelque 240 000 ménages  ou  1,5 millions de personnes vivant dans la pauvreté ou l’extrême pauvreté.

    A Kindia, Forécariah, Gaoual, Dabola, Kouroussa, Kérouané, Mamou, Tougué et Beyla, les agents de l’ANIES seront sur le terrain – durant 30 jours –  avec ceux de l’Institut national de la statistique pour procéder à la reconnaissance physique des bénéficiaires.

    Testé négatif, Younoussa Sylla a dit être désormais confiant d’effectuer cette mission sans risque de contaminer quelqu’un à l’intérieur du pays.

    L’occasion était aussi pour la directrice générale de l’ANIES, Sanaba Kaba, de lancer les dernières consignes à l’endroit des agents. « Le travail de l’ANIES c’est d’assister les plus démunis. Et ce sont ces démunis que vous  devez aller reconnaître leur identité sur le terrain… Le résultat de l’ANIES dépend en grande partie du travail préalable que vous effectuer sur le terrain », leur dira Sanaba Kaba.  

    Il faut rappeler qu’à Conakry, le transfert monétaire en faveur des plus démunis est mis en œuvre depuis août 2020.

    À LIRE AUSSI

    PUBLIREPORTAGE