Transfert monétaire et distribution de vivres : Alpha Condé lance  la phase 2 du Plan d’urgence contre la COVID-19

0
1088

Le Président Alpha Condé a procédé jeudi, au gouvernorat de la ville de Conakry, au lancement de la deuxième phase du plan d’urgence de l’ANIES (Agence Nationale d’Inclusion Économique et Sociale) contre la COVID-19.  Le Premier ministre et le ministre de l’Administration du territoire, le général Bouréma Condé étaient de la partie.

La deuxième phase lancée ce jeudi va s’étendre sur six mois et devrait permettre de transférer de l’argent à 1,6 million de personnes de 240 ménages à Conakry. Quant à la distribution de vivres, elle vise 25 000 ménages de la capitale.

En lançant cette deuxième phase, le Président Alpha Condé a indiqué que son gouvernement va permettre à la population vulnérable de mieux vivre en dépit de la crise sanitaire.

L’occasion était aussi pour lui de rappeler la nécessité d’adopter les gestes barrières pour en finir avec la maladie. « Il est important de respecter ce que les médecins nous disent.  Si nous portons tous des masques et respectons la distanciation sociale, nous allons vaincre cette maladie.  Malheureusement, beaucoup d’entre vous ne respectent pas le port des masques, ni les distances. Or, il est extrêmement  important  de vaincre cette maladie.

Pour  le moment,  nous allons  tout faire pour apporter l’aide qu’il faut aux différentes familles. Vous aussi, vous devez nous aider  en respectant ce que les médecins disent… », a dit le Président Alpha Condé à l’ENI (Ecole Normale d’Instituteurs) de Tombo – où le Programme alimentaire mondial (PAM) distribue les vivres aux bénéficiaires – après le lancement des transferts monétaires au gouvernorat.

L’ANIES a confié la distribution des vivres (25 000 sacs de riz de 50 kilogrammes et 25 000 bidons d’huile de 10 litres) au Programme alimentaire mondial, alors qu’Ecobank et YUP SGBG sont chargés du paiement monétaire.

« Je pense qu’on est bien placé pour faire ces genres de distribution. Aussi, nous sommes un acteur de protection sociale. Le PAM injecte 7 millions de dollars en Guinée juste dans le cadre de la protection sociale. Notre relation avec ANIES est donc naturelle… », a dit Ibrahima Diop, le représentant du PAM en Guinée.

En présence du Président Alpha Condé, Aminata Sylla, une des bénéficiaires du transfert monétaire, a exprimé tout le bien que ce programme fera à sa famille. Sur place, elle a retiré 100 mille sur les 250 mille francs guinéens qu’elle doit bénéficier chaque mois d’août à décembre.