Transport aérien: Brussels Airlines va-t-elle arrêter de desservir la Guinée ?

0
1198

À cause des  conséquences de la pandémie de la COVID 19, la Compagnie aérienne belge Brussels Airlines va supprimer 98 destinations peu ou pas rentables dans sa desserte, dont Conakry. L’information a été donnée par la presse belge, mais elle n’a été ni confirmée, ni démentie par la représentation locale de Brussels Airlines, contactée par Guinéenews.

Alors que la compagnie prévoit la reprise d’une partie de ses vols le 15 juin prochain, la Guinée a disparu de ses prévisions.

«  Nous l’avons appris aussi, mais il n’y a rien qui est confirmé », nuance la représentation locale de Brussels Airlines, contactée par Guinéenews.

Selon nos informations, la destination Conakry a commencé à devenir peu rentable depuis que la Compagnie belge a perdu, il y’a un an et demi, son droit de trafic Dakar- Conakry au profit de  Air Sénégal. Depuis cette date, les trois vols hebdomadaires qui quittaient Bruxelles ne passaient plus par Dakar, mais par Banjul, avant d’arriver à Conakry, sans quasiment aucun passager ayant embarqué en Gambie, nous informe-t-on. Alors que les vols faisaient quasiment le plein quand ils faisaient escale à Dakar.

Outre Conakry, Brussels Airlines arrêtera de desservir une autre ville africaine, Ouagadougou. La compagnie aérienne ne cessera pas pour autant toutes ses activités en Guinée, car elle continuera à  utiliser ses cargos pour le fret, selon nos sources.

Avant Brussels Airlines, la française Aigle Azur était la seule compagnie aérienne  qui avait arrêté  ses vols sur Conakry pour cause de taux de remplissage insuffisant, pendant les dix dernières années.