Transports: des voyageurs au départ de Faranah pour Conakry cloués sur place pour faute de véhicules

juillet 11, 2018 5:03
0

Depuis trois jours, les voyageurs de Faranah pour Conakry sont bloqués à la gare routière centrale de la commune urbaine… Tous les véhicules sont immobilisés par les responsables syndicaux.  Aucun camion de transport ne sort de la gare.

Rappelons que chaque lundi, les commerçants et les particuliers se rendent à Conakry dans un convoi. Le lundi est le jour de préférence pour tous ceux qui voyagent sur Conakry. Et ceci avec des prix de transport abordables.

Mais depuis le lundi 9 juillet 2018, les véhicules qui font chaque semaine la file de convoi, n’étaient pas au rendez-vous. Les chauffeurs, de commun accord avec les syndicats des transporteurs, se sont abstenus de tout déplacement. Ainsi, beaucoup de voyageurs continuent de squatter actuellement la gare routière.

Interrogé sur la mobilisation des véhicules à la principale gare routière de Faranah, le Secrétaire administratif du syndicat des transports  de Faranah, Douty Silimy Oularé explique : « nous avons reçu l’avis de grève du bureau national. Cet avis nous informe que les négociations avec le gouvernement sur le réajustement du prix du carburant continuent. Aussi, nous avons reçu des appels de nos homologues de Conakry comme quoi, les parcs autos ne sont pas ouverts. Le syndicat ne se limite pas seulement à l’émission des tickets de voyage ! Il faut se soucier de la protection des passagers et de leurs biens !

La période de grève est une aubaine pour des personnes malintentionnées. C’est le moment qu’attendent les bandits sur la route. Nos responsables hiérarchiques nous ont dit de rester tranquilles. Et comme nous devons protéger les voyageurs, nous n’avons pas forcé la situation pour ce lundi. Nous sommes donc à l’écoute de nos responsables. Nous avons dit à tous les chauffeurs de ne pas voyager ».

Par ailleurs, il faut noter que la grève n’a pas été suivie dans la ville de Faranah par l’administration en place. Le grand marché est toujours ouvert. Il conserve son mouvement habituel, les boutiques et magasins ne désemplissent pas.

Depuis la revue à la hausse du prix du carburant, les tarifs des transports et les prix des marchandises grimpent sur le marché à Faranah.