Travaux Publics : « La Guinée sera en chantier », annonce Moustapha Naité

0
819

Le ministre en charge des travaux publics était ce mercredi devant les journalistes pour parler des actions qu’il a eues à réaliser pendant les cents jours du gouvernement Ibrahima Kassory et annoncer des perspectives.

A l’entame, Moustapha Naité a décliné les priorités de son département qui tournent autour de la réhabilitation du réseau routier et l’élimination des bourbiers sur les routes nationales et préfectorales. Entre autres réalisations, il a cité le pont de Linsan, la passerelle de Gbessia, le pont de Kassonyah, le pont de Kérouané (qui sera opérationnel dans deux semaines), a-t-il annoncé.

Outre ces réalisations, Moustapha Naité, dit avoir travaillé sur l’amélioration, le renforcement et le cadre organisationnel du département.

Parlant des perspectives, le ministre en charge des travaux publics a déclaré que 860 kilomètres de routes bitumées vont être réalisées à partir du mois d’octobre. « C’est la route Coyah-Mamou qui fait 370 kilomètres, c’est la route Dabola-Cissèla-Kouroussa qui fait 151 kilomètres, c’est Celle de Kissidougou-Guéckédou qui fait 18 kilomètres et de Guéckédou à Condénbadou qui fait environ 35 kilomètres qui vont être totalement reconstruites. Et vous avez Coyah-Forécariah-Farmoryah pour aller vers la Sierra-Léone, 75 kilomètres dont le financement a été bouclé et les travaux vont démarrer au mois de novembre, décembre de cette année. Et vous avez Lola-Danané qui a démarré depuis quelques mois et qui va se poursuivre pour relier la Côte d’Ivoire  », a annoncé M. Naité.

A en croire au ministre des TP, tous ces chantiers liés aux routes nationales vont démarrer plus tard au mois de décembre. « Parce que, les financements sont déjà obtenus, dira-t-il, les contrats sont déjà signés pour ces entreprises et l’ordre de service va être délivré pour certaines d’ici la fin de la semaine prochaine. »

S’exprimant toujours sur les perspectives, Moustapha Naité a indiqué que les ouvrages de franchissement font partie des priorités de son département. « Nous avons lancé des études sur 8 ouvrages de franchissement qui sont fatigués et nous pensons qu’avec les partenaires avec lesquels nous sommes en train de structurer le financement, nous pourrons boucler très rapidement cet aspect et réaliser les ponts de Tanènè, de Djassa (Kérouané), Djarabela (Kouroussa),  le pont qui se trouve entre Fria Télimélé, le pont entre Mamou et Faranah », a annoncé le ministre qui n’a pas manqué de souligner que la voirie urbaine de Conakry, fortement dégradée, se trouve également dans son agenda.