Travaux Publics: le ministre Naïté sur les chantiers de réfection de la voirie de Conakry et environs

0
858

Le ministre des Travaux Publics, Moustapha Naïté a sillonné ce samedi 13 octobre certains chantiers de réfection de la voirie de la capitale, Conakry et de celle des communes urbaines de Dubréka et Coyah. Objectif, toucher du bout doigt les réalités de l’état d’évolution desdits chantiers.

C’est le carrefour Kagbélén, situé dans la préfecture de Dubréka qui a été la première étape de cette visite de la délégation ministérielle dirigée par  Moustapha Naïté. Là, le ministre des Travaux Publics (TP) a exhorté les responsables de l’entreprise adjudicataire dudit lot à mettre les bouchées doubles pour rendre le trafic routier fluide et confortable avant le démarrage des travaux du futur échangeur qui doit y pousser. Après l’étape de Kagbélén, le ministre et sa suite ont mis le cap d’abord sur le grand carrefour du Km36, dans la commune de Coyah puis sur les  autres chantiers des cinq communes de la capitale.

Conscient que ces travaux causent actuellement de nombreux désagréments aux usagers, le ministre Moustapha Naïté, partout où il est passé, a tenu à rappeler à ses interlocuteurs, le souci constant du président de la République et de son Premier ministre à améliorer dans de meilleur délai la mobilité des usagers et des engins dans la capitale Conakry.

 «Il y a toujours eu des programmes d’urgence. Mais cette fois-ci, le président Alpha Condé reste particulièrement attentif à l’exécution et à la qualité de ces travaux actuellement en cours à Conakry et un peu partout à travers le pays. Ceci, pour permettre à la capitale d’être débarrassée, très rapidement et avant les prochaines saisons pluvieuses, de tous ces innombrables nids de poule qui jonchent nos routes», a-t-il fait remarquer.

D’après le ministre Moustapha Naïté, elles sont cinq entreprises à avoir bénéficié des travaux de réfection des cinq communes de Conakry.

«Ces entreprises vont travailler de nuit comme  de jour pour que, sous peu, le trafic sur la voirie de Conakry devienne très fluide et confortable pour les usagers. En attendant le démarrage des grands chantiers notamment ceux des échangeurs de Kagbélén et  du Km36, nous allons améliorer considérablement le trafic routier de la voirie de Conakry», soutient le ministre des TP qui ne perd pas de vue les nombreux défis qui restent à relever.

«Les entreprises retenues sont toutes sur le terrain et s’emploient activement afin que, très rapidement, la circulation routière redevienne fluide à Conakry d’ici la fin du mois (…). Nous sommes pratiquement à 20% d’avancement des travaux. Beaucoup restent encore à faire, les voies de dégagement viendront en deuxième position», a annoncé le chef du département des Travaux Publics.

L’idéal, a-t-il martelé,  est de faire des nids de poule de lointain souvenir lorsqu’on quitte du centre-ville de Kaloum pour la haute banlieue.

«C’est un travail qui se fera dans le temps avec un rythme assez soutenu. D’ici la fin de l’année, nous allons nous battre pour refermer tous les trous qui empêchent  la bonne circulation sur la voirie de Conakry», a-t-il déclaré avant d’admettre que, par endroits, ces nids de poule sont à l’origine de certains embouteillages.

Des désagréments qui, reconnait le ministre des TP, sont dus à certains égards au déficit de l’entretien régulier dont doivent bénéficier ces voies de circulation.

Pour éviter de retomber dans les mêmes péchés, Moustapha Naïté promet, conformément à la volonté du président Alpha Condé et du Premier ministre,  de faire un suivi rigoureux de ces travaux en cours qui sera conjointement effectué par des bureaux étranger et local.

«Le gouvernement a accepté de mettre en place une concession pour le pesage des véhicules lourds. Il faut signaler que ce sont ces engins lourds qui détruisent considérablement notre chaussée», a-t-il conclu.