Travaux publics : Les mesures d’urgence annoncées par Naité

0
1182

Le ministre des travaux publics a annoncé ce samedi  la reconstruction de la passerelle du pont de Gbessia qui constitue un danger pour les usagers après qu’un gros porteur l’ait endommagé il y a quelques mois. Il a également parlé de la reconstruction du pont de Kassonyah dans la préfecture de Coyah qui se trouve dans un état de dégradation avancé.

En effet, Moustapha Naité, accompagné des cadres de son département, s’est rendu sur ces sites ce samedi en marge du lancement de la campagne d’assainissement de la ville de Conakry. Les travaux d’urgence engagés pour sauver ces infrastructures ont  débuté ce samedi sous la tutelle de la direction nationale chargée de la protection et de  l’entretien routier.

 « A Gbessia, ce sont les gros porteurs qui ont des hauteurs extraordinaires qui passent et qui n’informent pas et prennent des routes souvent qui ne sont pas appropriées. Donc, c’est un camion qui a heurté et endommagé la passerelle.  On a déjà fait une note de service à une entreprise qui est spécialisée dans les ponts et qui va rapidement commencer le travail à ce niveau », indique Moustapha Naité après avoir constaté l’état de dégradation de cette passerelle.

De Gbessia, Moustapha Naité et son équipe se sont  rendus dans le district de Kassonyah dans la sous-préfecture de Manéah où le pont en bois  qui relie la localité à Coyah est fortement dégradé. Il sera question selon le ministre de faire un ouvrage pouvant tenir les grandes pluies en attendant un ouvrage de qualité.

« On constate que cet ouvrage construit depuis le temps colonial est complètement perdu. La direction nationale de l’entretien routier a déjà informé les populations pour interdire totalement le passage sur le pont pour éviter que nous n’assistions à des drames. Nous avons rapidement demandé à une entreprise routière qui évolue dans le domaine de prendre les dispositions nécessaires pour que nous puissions avoir d’ici un mois ou 45 jours, un ouvrage qui fera office de pont en attendant le lancement d’un plus grand projet », a affirmé  Moustapha Naité.

A partir de cette nuit, Kassonyah sera coupé du reste Coyah avec le démarrage des travaux de réhabilitation de cet ouvrage construit depuis le temps colonial par la communauté. Désormais, les citoyens de la localité devront contourner vers Bentourayah pour se rendre à Coyah une distance estimée à 9 kilomètres. Malgré cela, ils se réjouissent des travaux entamés qui vont désenclaver leur localité.