Tueries du 12 mai à Coyah : qu’est devenu le militaire suspecté d’avoir tiré sur un manifestant ?

0
799

A la suite des évènements du 12 mai dernier – soulèvements populaires contre le barrage de contrôle routier à Coyah –, un citoyen de Coyah avait fait une déposition au commissariat de Coyah, dénonçant un militaire qu’il a vu tirer sur un manifestant.

Selon le commissaire Kéoulén Traoré, joint au téléphone par Guinéenews, le témoin a indiqué qu’il habite dans le même quartier que le militaire. Il travaillerait au camp militaire d’infanterie de Simbaya (Coyah).  « Nous avons entendu le témoin et j’ai rendu compte au Procureur… La procédure suit son cours », a déclaré le commissaire sans nous en dire plus.

Contacté par Guinéenews, le Procureur de la République près le tribunal de première instance de Coyah n’a pas voulu non plus nous en dire plus sur ce dossier. Kadialy Touré nous a plutôt renvoyé à la police. « Quand vous allez à la police vous aurez toutes les informations sur le dossier. Ce sont eux qui gèrent le dossier », a-t-il rétorqué tout en reconnaissant quand même qu’on lui avait fait « juste un petit rapport sur ce suspect ».

Si selon le commissaire la procédure suit son cours, les indiscrétions proches au ministère de la Sécurité et de la Protection civile soutiennent une toute autre version : « on aurait perdu les traces du militaire suspecté. Est-il protégé ou s’est-il enfui ? » En tout cas pour le moment le mystère reste entier sur l’identité et la destination exacte de militaire présumé tueur d’un manifestant à Coyah.