UFDG: Cellou Dalein tresse des couronnes au député Sékou Savané du RPG

août 4, 2018 5:24
0

Rendre hommage à son adversaire politique, c’est ce que Cellou Dalein Diallo a fait ce samedi 4 août devant ses militants. C’était à l’occasion de l’assemblée générale de son parti, l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Lors de la réunion hebdomadaire de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo a réaffirmé son engagement à œuvrer pour la réconciliation des Guinéens, à leur rendre justice. Mais pour lui, on peut rendre justice sans que quelqu’un ne soit jeté en prison : « La justice ne signifie pas nécessairement envoyer quelqu’un en prison. La justice, c’est d’abord reconnaitre qu’un acte qui a été posé n’était pas bon par rapport aux droits humains, par rapport à l’équité, à l’unité de la nation. »

C’est cette voie qu’aurait empruntée le député uninominal de Siguiri, Sékou Savané, député du RPG Arc-en-ciel, en présentant des excuses aux responsables du Parti de l’Unité et du Progrès (PUP). Et le chef de file de l’opposition guinéenne n’a pas manqué de salué cet acte qu’il qualifie de responsable : « […] Et à cet égard, permettez-moi de saluer un Guinéen qui est toujours au RPG. C’est l’honorable Sékou Savané de Siguiri. Il a posé un acte qui mérite d’être salué. Il a présenté ses excuses aux responsables du PUP de Siguiri. »

Pour lui, c’est la seule voie qui va permettre aux Guinéens de se réconcilier : «Tant qu’on n’a pas l’humilité et la responsabilité de reconnaitre les erreurs ou les fautes qu’on a commises, on ne pourra pas aller de manière irréversible vers la réconciliation. Il faut saluer cet acte. »

Par l’occasion, il a rappelé que lui-même a eu à avoir reconnaître qu’il a accusé le fils du président Alpha Condé à tort et il a présenté ses excuses quand il s’est rendu compte de son erreur : « Vous vous souviendrez qu’à un moment donné, j’ai présenté des excuses au fils d’Alpha Condé, Mohamed Condé. Certains me l’ont reproché. J’ai dit non, c’est normal que je le fasse, parce que je m’étais trompé. […] Je dois faire preuve d’humilité, parce que nous avons besoin de ces valeurs demain pour réconcilier les Guinéens. Lorsqu’on a fait une faute, une erreur, quand on se rend compte qu’en était une, il faut le reconnaître et présenter des excuses.  Je l’ai fait. On me l’a reproché. Mais aujourd’hui je rends hommage au député Sékou Savané pour avoir reconnu qu’il avait fait des excès vis-à-vis des responsables du PUP de Siguiri, et qu’il leur a présenté ses excuses. »