UFDG : Ousmane Gaoual estime « impossible » le retour de Bah Oury

0
2258

En séjour à Labé, le responsable de la communication de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a mis l’occasion à profit pour échanger avec la presse locale sur certains sujets de politiques et d’intérêt national. Sur la question relative à un possible retour de Bah Oury à l’UFDG, le député Ousmane Gaoual Diallo reste catégorique et estime que cela est « impossible ».

«En réalité, ce n’est pas un sujet d’actualité dans le parti. La question n’a jamais été posée en conseil politique et personne n’a fait des démarches dans ce sens à l’UFDG. Donc, ce n’est pas un sujet important à ce jour à l’UFDG », a déclaré Ousmane Gaoual Diallo.

Plus loin, le député Ousmane Gaoual affirme que Bah Oury ne peut pas revenir à l’UFDG: « il est quasi impossible pour Bah Oury de revenir à l’UFDG aujourd’hui pour plusieurs raisons. L’une des victimes, c’est le journaliste Mohamed Koula Diallo… personne ne connait aujourd’hui son assassin. Ce qui est un problème. Connaissez-vous les conditions dans lesquels notre garde qui est mort en prison suite aux interpellations en lien avec cette affaire ? Aujourd’hui, il y a des gens exilés comme Thianguel. Comment vous pouvez parler du retour de Bah Oury dans le parti même si le sujet se posait. On ne peut pas parler de retour de Bah Oury si ces problèmes-là ne sont pas réglés.»

Et de poursuivre : « ce n’est pas seulement une dispute du point de vue idéologique qui a fait que Bah Oury est parti. C’est que la conséquence de son départ a entrainé un drame humain important et qui constitue aujourd’hui des barrières très importantes et qui rendent même le sujet difficile a abordé. Parce qu’il y a des drames humains inexpliqués. Il y a encore des gens qui vivent cette situation là aujourd’hui. Si vous parler du problème de retour de Bah Oury, vous parler… du retour de Thianguel. Car, ils sont intimement liés.»

Les conditions du retour de Bah Oury à l’UFDG sont diverses et complexes, martèle Ousmane Gaoual Diallo. «Pour que ce sujet puisse être posé, probablement il faut trouver le coupable de l’assassinat de Koula. Il faut que les gens comme Thianguel, victime de cette situation aujourd’hui recouvrent leur pleins droits et puis pourquoi pas un jour… Mais ces conditions-là rendent impossibles aujourd’hui le débat sur le sujet», a-t-il conclu.

Il faut rappeler que lors de ses récentes sorties médiatiques, Bah Oury n’a pas caché sa disposition à négocier son retour à l’UFDG avec Cellou Dalein Diallo, le président de l’UFDG.