Un stabilisateur pour des progrès réguliers et à long terme du principe « Un pays, deux systèmes »

0
642

Commentaire du Quotidien du Peuple, partenaire de Guinéenews

Le 30 juin, le Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale a adopté la loi sur la sauvegarde de la sécurité nationale de la République populaire de Chine dans la région administrative spéciale de Hong Kong, qui a été incluse dans l’annexe III de la loi fondamentale de Hong Kong. Il s’agit d’une mesure majeure prise par le gouvernement central dans la gestion des affaires de Hong Kong depuis le retour de Hong Kong à la mère patrie. Elle est d’une grande importance historique pratique et d’une grande portée pour la mise en œuvre complète et précise de la politique « Un pays, deux systèmes » et la loi fondamentale de Hong Kong, la sauvegarde de la souveraineté nationale, la sécurité et les intérêts en matière de développement, le maintien de la prospérité et de la stabilité à long terme de Hong Kong et pour assurer la stabilité du principe « Un pays, deux systèmes ».

Depuis le retour de Hong Kong, la pratique du principe « Un pays, deux systèmes » à Hong Kong a connu un succès mondialement reconnu. Parallèlement, elle a aussi rencontré de nouvelles situations et de nouveaux problèmes au cours de sa mise en œuvre. En particulier, depuis la vague de manifestations anti-révision qui a déferlé sur Hong Kong en 2019, les forces du chaos anti-chinoises de Hong Kong ont ouvertement plaidé pour « l’indépendance de Hong Kong », l’« autodétermination » et le « référendum » et d’autres revendications pour s’engager dans des activités sapant l’unité nationale et divisant le pays ; certaines forces extérieures et étrangères sont aussi intervenues de manière flagrante dans les affaires de Hong Kong, soutenant les forces du chaos anti-chinoises de Hong Kong, leur servant de parapluie et utilisant Hong Kong pour s’engager dans des activités qui mettent en danger la sécurité nationale. Tous les Chinois, y compris les compatriotes de Hong Kong, se sont profondément rendu compte que l’« absence de défense » à long terme en termes de sécurité nationale a mis Hong Kong face à la situation la plus grave depuis son retour à la Chine ; le flux combiné du chaos interne et externe anti-chinois à Hong Kong est devenu le plus grand ennemi du principe « Un pays, deux systèmes » sur le long terme.

Comme nous le savons tous, le but du principe « Un pays, deux systèmes » est de réaliser et maintenir l’unité nationale. La sauvegarde de la sécurité nationale est au cœur du principe « Un pays, deux systèmes ». Le Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale formule des lois pertinentes conformément à l’autorisation qui lui en est conférée par l’Assemblée populaire nationale, s’efforce d’améliorer et de perfectionner le système et le mécanisme de la Région administrative spéciale de Hong Kong concernant la mise en œuvre de la Constitution, de la loi fondamentale de Hong Kong et la décision de l’Assemblée populaire nationale dans la nouvelle situation, et s’efforce de résoudre les lacunes juridiques, les lacunes institutionnelles et les lacunes dans le travail de la Région administrative spéciale de Hong Kong en matière de sauvegarde de la sécurité nationale ; les efforts faits pour mettre en œuvre la responsabilité constitutionnelle et la responsabilité principale de la Région administrative spéciale de Hong Kong en matière de sauvegarde de la sécurité nationale, les efforts faits pour formuler des dispositions systématiques et complètes des deux niveaux de l’État et de la région administrative spéciale de Hong Kong, du système juridique et du mécanisme de mise en œuvre, et les efforts faits pour gérer correctement les liens, la compatibilité et la complémentarité entre la loi de la République populaire de Chine sur la sauvegarde de la sécurité nationale dans la région administrative spéciale de Hong Kong avec les lois nationales pertinentes et les lois locales de la région administrative spéciale de Hong Kong, ont pour but de mettre en œuvre pleinement et avec précision le principe « Un pays, deux systèmes » et de veiller à ce que sa mise en œuvre à Hong Kong ne soit ni faussée ni déformée, et évolue toujours dans la bonne direction.

Dans tous les pays du monde, qu’ils soient unitaires ou fédéraux, la législation sur la sécurité nationale appartient au pouvoir législatif national. La « Loi de la République populaire de Chine sur le maintien de la sécurité nationale » se compose de 6 chapitres et de 66 articles. Il s’agit d’une loi globale comprenant des dispositions matérielles, des dispositions procédurales et des dispositions organisationnelles. La loi stipule clairement les responsabilités et les institutions pour le maintien de la sécurité nationale dans la région administrative spéciale de Hong Kong, les crimes de division du pays, le renversement du pouvoir de l’État, d’activités terroristes, de collusion avec des forces extérieures ou étrangères pour mettre en danger la sécurité nationale, ainsi que la compétence, l’application et les procédures de la loi, les organes du gouvernement populaire central dans la région administrative spéciale de Hong Kong chargés du maintien de la sécurité nationale et autres contenus. La mise en place du système juridique et du mécanisme d’application pour le maintien de la sécurité nationale dans la région administrative spéciale de Hong Kong permettra non seulement de combler les lacunes de la loi dans le maintien de la sécurité nationale, mais aussi de lutter efficacement contre l’arrogance des forces anti-chinoises et anti-Hong Kong, d’empêcher et de contrôler efficacement les risques pour la sécurité nationale et d’établir des bases solides pour le principe « Un pays, deux systèmes ».

Pour Hong Kong, les fondations d’« Un pays » ont été consolidées et les avantages des « Deux systèmes » peuvent être mis en évidence. Il convient de noter que la promulgation et l’application de la loi de la République populaire de Chine sur la sauvegarde de la sécurité nationale dans la Région administrative spéciale de Hong Kong visent un très petit nombre d’actes et d’activités qui mettent gravement en danger la sécurité nationale ainsi que les forces favorables à l’« indépendance de Hong Kong », la « violence noire » et la « provocation aux troubles ». Le système capitaliste, le degré élevé d’autonomie et le système juridique de Hong Kong ne changeront pas. Avec la prémisse de la sécurité nationale, la stabilité sociale de Hong Kong peut être garantie, les bases pour résoudre les problèmes de développement peuvent être posées, la sécurité de la vie et des biens des résidents de Hong Kong, les droits et libertés des résidents de Hong Kong peuvent être effectivement garantis, et le gouvernement de la RAS et tous les secteurs de la société peuvent se concentrer sur la résolution des contradictions et des problèmes profondément enracinés existant dans l’économie et les moyens de subsistance des gens un par un. En bref, plus le résultat net de la sécurité nationale sera solide, plus il y aura d’espace pour mettre en œuvre le principe « Un pays, deux systèmes ».

Cette année marque le 30e anniversaire de la promulgation de la Loi fondamentale de Hong Kong. En tant que légalisation et institutionnalisation du principe « Un pays, deux systèmes », l’intention initiale de la Loi fondamentale de Hong Kong est de sauvegarder l’unité du pays et l’intégrité territoriale et de maintenir la prospérité et la stabilité de Hong Kong. La promulgation et la mise en œuvre de la « Loi de la République populaire de Chine sur le maintien de la sécurité nationale » est devenue un stabilisateur pour permettre au principe « Un pays, deux systèmes » de parvenir à la stabilité. Sans oublier nos intentions initiales et aller de l’avant, nous avons suffisamment de sincérité et de confiance pour garantir que le principe « Un pays, deux systèmes » ne changera pas et restera inébranlable, et nous avons la détermination et la capacité suffisantes pour garantir que la pratique du principe « Un pays, deux systèmes » ne soit pas faussée ou déformée.