voir Plus
    samedi, 17 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Université de Kankan : plusieurs cadres du rectorat testés positifs au Covid-19

    Quatre encadreurs de l’université Julius Nyéréré de Kankan sont atteints de COVID-19. La rumeur enflait depuis deux jours. Ce vendredi, les autorités de cette université ont confirmé l’information ce vendredi 19 mars 2021 à travers le chef du service de la Communication.

    Même si leurs identités sont jusqu’ici secrètement gardées secrètes, les 4 patients serraient tous des travailleurs d’un même service, le rectorat. Actuellement, ils sont à la disposition des autorités sanitaires, a-t-on appris.

     « A ce jour, nous avons enregistré 4 cas de Covid-19 à l’université Julius Nyerere de Kankan. Ce sont des personnes qui évoluent au sein d’un même bâtiment de service qui est le rectorat. Ces quatre cadres, sont actuellement confinés à un endroit adéquat, relevant des compétences des services sanitaires », a-t-il confirmé.

    L’objectif aujourd’hui, selon le directeur de la communication « est de freiner la chaine de contamination ». Mais dans le campus, en dépit des risques, les cours se poursuivent comme si de rien était dans les amphithéâtres et salles de classe.

    Aux différentes entrées, le contrôle du masque et le lavage des mains, ne sont plus une obligation. Avec une population universitaire, estimée à plus de 8 000 personnes, seulement 17 contacts ont été enregistrés.

    « Dès qu’on a eu la confirmation que ces quatre personnes sont testées positives, pratiquement tous ceux qui travaillent au sein du même service qu’eux, près de 17 personnes, sont parties faire leurs tests qui se sont avérés négatifs », a-t-il ajouté.

    A cette allure, de nombreux étudiants qu’on a rencontrés, à l’image de Sékou Fofana, étudiant en deuxième année sociologie craignent une possible explosion des cas. Pour cela, il sollicite, une réduction des effectifs : « Nous demandons, aux autorités de faire primer la santé avant tous. Il faut réduire de manière drastique, nos effectifs. Nous sommes plus de 300 étudiants dans une petite salle. Alors qu’une chose est certaine, le virus est bel et bien présent sur le campus », a-t-il plaidé.

    En réponse, le responsable de la communication rassure qu’« un seul service, en l’occurrence le rectorat, est touché par ce virus. Il n’y en a pas dans les autres services. Et nous avons déjà en amont établi un mécanisme de communication qui nous a permis de mettre tous les acteurs, au même niveau de communication. Nous allons aussi renforcer davantage les mesures barrières sur le campus », a-t-il promis.

    En ce qui concerne le sureffectif dans les classes qui va à l’encontre des mesures barrières, le chef de la communication universitaire, n’a pas souhaité faire de commentaires.

    À LIRE AUSSI

    PUBLIREPORTAGE