Urgent-Attaque du camp Samoreya : trois assaillants tués, une dizaine d’arrestations (source)

0
431

Depuis l’attaque du camp Samoreya-QG du bataillon spécial des commandos en attente, à Kindia-, dans la nuit du jeudi à vendredi 16 octobre, les différentes unités d’élite de l’armée guinéenne ont depuis lancé une véritable chasse à l’homme contre les assaillants. Ce ratissage à grande échelle a pour théâtre d’opération la zone située entre Kindia et Coyah, à plus de 50km, à l’est de la capitale Conakry.

 D’après des informations rapportées ce samedi 17 octobre à Guinéenews par une source militaire, proche des opérations, ces actions concertées et rondement menées par l’armée avec la bénédiction des populations, auraient permis l’arrestation d’une dizaine d’assaillants, la récupération de 4 pick-up, la saisie d’une importante quantité d’armes et de minutions. Ainsi que d’une forte somme d’argent à Khourya, une localité située non loin de Coyah. Parmi ces assaillants mis aux arrêts, deux auraient été capturés par des habitants de Khourya.

A en croire notre source, les assaillants, lorsqu’ils ont été pris en tenaille par les éléments de l’armée, ont abandonné derrière eux des véhicules et munitions. Ils ont par la suite réussi à se replier avec des otages civils dans la maison privée de feu colonel Mamadi Condé, le commandant du BSCA de Samoreya, sise à Khourya.

En plus des interpellations, notre interlocuteur nous précise qu’il y a eu, lors de ces opérations militaires, trois morts dans le rang des assaillants.

Actuellement la traque des assaillants en déroute se poursuit activement dans la région, confie notre source qui précise, en outre, que le contrôle militaire est désormais particulièrement renforcé le long des différentes frontières du pays.

Par ailleurs, contacté par la Rédaction de Guinéenews, pour confirmer ou infirmer ces dernières informations, le Directeur de l’information et des Relations publiques de l’Armée (DIRPA), Aladji Cellou affirme que ‘’le dossier est désormais entre les mains des enquêteurs et qu’à ce titre, il revient désormais à ces derniers de se prononcer.’’

Lire aussi : Mutinerie à Kindia: l’un des fils du colonel Mamady Condé abattu lors des échanges de tirs