Utilisation des billets de 100 francs : un véritable casse-tête pour les fonctionnaires de N’zérékoré

janvier 13, 2019 10:34

Les billets de 100 francs guinéens sont devenues un véritable casse-tête pour la population de N’zérékoré à cause du refus des commerçants, conducteurs de taxi-moto,  boulangers et autres étalagistes d’utiliser cette coupure dans les transactions…

En décembre dernier, plusieurs fonctionnaires se sont vus payer dans les guichets des différentes banques avec les coupures de 100 gnf en dépit des inquiétudes qu’ils ont exprimées par rapport aux difficultés liées à leur consommation sur le marché des biens. Depuis plus de deux semaines, les fonctionnaires n’arrivent toujours pas à écouler ces coupures dans les échanges de services.

Foromou Kolié, un enseignant viré dans une banque de la place, explique  ses ennuis : « Lors de la paie de décembre, j’ai eté payé à hauteur de 2000 uniquement en billets de 100 gnf. Et pourtant, j’ai insisté auprès du banquier pour changer ces coupures. Mais il m’a dit  qu’il n’y a aucun problème avec ces billets. Et voila depuis le 26 décembre dernier, il m’est impossible d’utiliser même 1000 gnf. Je me demande ce que je vais en faire? Car lorsque j’ai donné cet argent comme dépense à ma femme, partout ou elle passe, on a refusé de prendre cet argent. Donc, je lance un appel au gouvernement afin de trouver la solution à ce problème à N’Zérékoré. »

Mme Nicole Gobeza, cette autre enseignante, affirme ‘’qu’elle compte jusqu’à 50 mille francs en billets de 100 gnf. Depuis lors, je n’arrive à rien acheter avec. Aucun taxis-motards encore moins les femmes étalagistes n’accepte de prendre ces 100 gnf alors que cette coupure est une monnaie bien valable en Guinée.’’

Malgré nos premières alertes dans nos éditions précédentes, la situation des coupures de 100 gnf continue de défrayer la chronique.