voir Plus
    samedi, 17 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Vaccination anti Ebola à N’Zérékoré : plus de 52% des cas contacts déjà vaccinés (Dr Bachir Kanté)

    En dépit du retard de 24 heures accusé dans le planning initial, la vaccination contre la fièvre hémorragique à virus Ebola se déroule plutôt bien. C’est ce que nous retenons de l’intervention Dr Bachir Kanté, Conseiller chargé de mission, au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique. C’était en conférence de presse virtuelle animée ce jeudi 25 février par l’organisation mondiale de la santé (OMS) depuis son bureau régional (Afrique) de Brazzaville, au Congo.

    Une conférence de presse dont le thème portait essentiellement sur les épidémies Ebola et Covid-19 en Afrique. Et Parmi les panélistes, Dr Bachir Kanté a fait le point sur la résurgence du virus Ebola en Guinée.

    Au cours de son exposé, Dr Kanté précise : « à la date du 23 février, le vaccin est arrivé dans la région de N’Zérékoré. Et la vaccination a eu lieu en présence du Représentant de l’OMS ainsi que du ministre de la Santé, général Rémy Lamah. Il faut retenir qu’au jour d’aujourd’hui, par rapport à la vaccination contre Ebola, la sensibilisation a été faite et elle continue. Et à J 1 nous avons pu vacciner 51 personnes qui sont notamment des contacts au niveau de la région de N’Zérékoré, à J 2 nous avons eu un total de 160 personnes. Et il y a trois sites de vaccination qui ont été définis. Il s’agit de la préfecture de Gouécké qui est l’épicentre de la maladie. Un centre de santé amélioré qui se trouve à ce niveau également et au centre même de la région de N’Zérékoré où un autre centre de vaccination a été mis en place. Ces trois sites sont censés vacciner au moins 100 personnes, chacun. Ce qui fait un total de 300 personnes dans un premier temps. En attendant les statistiques d’aujourd’hui, nous sommes à 52% du nombre initial. »

    Avant de terminer son intervention, Dr Kanté a indiqué que le travail est en cours et espère qu’un plus grand nombre de personnes sera vacciné afin de circonscrire correctement cette épidémie.

    A propos de l’origine du virus auquel la Guinée fait face, le conférencier guinéen répondra qu’il n’est pas à même de répondre à la question pour le moment. Expliquant que les résultats échantillons acheminés à Dakar pour séquençage aux fins de déterminer les caractéristiques de ce dernier, reste encore attendus.

    Auparavant, le panéliste guinéen notera le soutien technique et financier des partenaires à la Guinée comme l’OMS sur ce front anti Ebola en plus de celui ouvert contre le Coronavirus.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE