Vandalisme et troubles dans les zones minières : Alpha Condé tape du poing sur la table

0
464

Les actes de vandalisme ainsi que des troubles sociaux sont devenus de plus en plus récurrents en Guinée en général et plus particulièrement dans les localités minières. Des agissements qui parfois causent d’énormes préjudices aux activités des compagnies minières.

Pour mettre un terme à cette situation, le président de la République, Alpha Condé, a, à la faveur du Conseil des ministres de ce jeudi 11 avril, expressément instruit les départements ministériels et les services publics concernés à prendre les meilleures dispositions pour sécuriser dans les plus brefs délais les zones minières et les mettre à l’abri d’actes de vandalisme et de troubles de tous ordres devenus récurrents ces dernières années.

 «La lutte contre cette insécurité volontairement créée et entretenue dans le but d’entraver l’évolution normale des sociétés industrielles et minières doit être considérée comme une action prioritaire de l’Etat guinéen dont une des missions régaliennes est la création d’un environnement paisible et incitateur pour l’investissement national et étranger », a en substance martelé le Porte-parole du Gouvernement dans son compte rendu du Conseil des ministres de ce 11 avril.

Faut-il par ailleurs rappeler que dans la matinée de ce jeudi, des émeutes anti délestages étaient signalées dans la commune rurale de Kolaboui, une localité située à cheval entre Boké et Kamsar, à environ 300km de Conakry, a-t-on appris. Des manifestations qui y ont largement paralysé durant toute la matinée les trafics routiers surtout pour les camions bennes des sociétés minières qui transportent des minerais de bauxite.