Vent de panique à Boké : les activités économiques paralysées

0
422
Image d'archive

Depuis la tenue du scrutin présidentiel du 18 octobre, la situation sociopolitique est très tendue à Boké, une ville minière située à plus de 300km, au nord-ouest de la capitale Conakry. En attendant la proclamation des résultats globaux provisoires par la CENI, c’est une véritable psychose généralisée qui commence à s’installer dans la cité.

A Tamakènè, un secteur du quartier Baralandé, situé à 7 kilomètres du centre-ville de la commune urbaine, 3 boutiques ont été incendiées par des inconnus dans la nuit du mercredi à jeudi 22 octobre. De peur d’être attaqués de nouveau, les commerçants sont en train de regrouper leurs marchandises pour les amener chez eux.

Quant aux consommateurs, ils ne savent plus à quel saint se vouer pour assurer leur provision quotidienne en denrées de première nécessité.

« J’ai trouvé ma boutique complètement brûlée par des inconnus hier nuit. Je n’ai rien pu récupérer. Tout y a été consumé par les flammes », a déclaré Mamadou Alpha triste Assis devant sa boutique.

Depuis la matinée de ce jeudi, les activités économiques sont totalement paralysées, dans la commune urbaine de Boké.