Vers les 70 ans de la République populaire de Chine : les autorités dressent le bilan de certaines réformes

0
776

En prélude à la célébration du 70e anniversaire de la Fondation de la République Populaire de Chine (RPC), prévue le 1er octobre 2019, le pays organise une série d’activités pour marquer cette date mémoire. Sous le leadership du président Xi Jinping et de ses prédécesseurs, la Chine a connu, durant ses décennies, une ascension économique spectaculaire, devenant ainsi la deuxième économie mondiale.

Entouré du gouverneur de la Banque Populaire de Chine, Yi Gang et le vice-président de la Commission nationale du développement et de la réforme, Ning Jizhe, le ministre chinois des Finances était ce mardi 24 septembre 2019 devant la presse nationale et internationale.

A cette occasion, Liu KUN a vanté la contribution de l’économie chinoise à la croissance économique mondiale. Un apport qui n’est sans conséquence pour la Chine qui ne cesse d’impressionner le monde ces dernières années à travers ses importantes mutations. Selon M. KUN, cela a renforcé la « force nationale et l’influence internationale » de son pays.

Poursuivant, il dira que « la finance publique est la fondation mais c’est aussi un important pilier de la gouvernance étatique. Parallèlement au développement économique de la République Populaire de Chine au cours des 70 dernières années, les finances publiques ont subi d’énormes changements alors que la situation financière du pays s’est renforcée et le système fiscal s’est progressivement amélioréé. »

Pour rappel, explique-t-il, « les recettes fiscales nationales étaient seulement de 6,2 milliards de Yuans (RMB) en 1950. (…) Depuis le 18e Congrès national du Parti Communiste Chinois (CPC), les recettes fiscales ont continué à croître pour atteindre plus de 18 mille milliards yuans (RMB). »

Par ailleurs, Yi Gang a souligné que « la Chine a mis en place un système d’institutions financières pleinement concurrentiel qui propose une gamme complète de services financiers, notamment bancaires, sécuritaires, d’assurance, de gestion de fonds et de contrats à terme ». A la fin de 2018, note-t-il, « il y avait au total 4 558 banques, 131 sociétés de titres, 120 sociétés et 229 sociétés d’assurances. »

Pour lui, « la Chine, en tant que grand pays responsable, a activement participé aux échanges internationaux et à la coopération dans le but de soutenir la voix et la représentation des pays en développement dans la gouvernance financière internationale. »

Enfin, le vice-président de la Commission nationale du développement et de la réforme, Ning Jizhe, a souligné que « depuis le 18e congrès national du CPC, près de 80 millions de nouveaux emplois ont été créés dans les villes et un grand nombre de travailleurs excédentaires ont été transférés aux deuxième et troisième industries. » Ajoutant ensuite que « plus de 80 millions de la population vivant dans les zones rurales chinoises sont sortis de la pauvreté. »

Amadou Kendessa Diallo depuis Pékin pour Guineenews