Vers une grève dans les banques: la FESABAG dépose un préavis ce mardi

0
868

Au cours de son assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue ce mardi 9 octobre à Kaloum, la FESABAG (Fédération Syndicale Autonome des Banques, Assurances et Microfinances de Guinée) a annoncé qu’elle déposera aujourd’hui son préavis de grève.

Dans la foulée, le secrétaire de la FESABAG, Abdoulaye Sow a rappelé qu’il s’agit d’amener les patrons des banques à respecter leurs promesses et leurs engagements consécutifs à l’augmentation du prix des produits pétroliers à hauteur de 25%.

Devant les travailleurs fortement mobilisés, Abdoulaye Sow a dénoncé le fait que certaines banques en Guinée n’ont aucun respect pour les lois de la République et moins encore à l’égard de des autorités.

«On a licencié une de nos camarades secrétaire générale qui travaille à la FBN banque malgré l’intervention de l’inspection générale du Travail. Il faut que M’Mabinty Sylla soit réhabilitée dans ses droits. Cette dame syndicaliste a été simplement licenciée parce qu’elle a fait des revendications fortes vis-à-vis de sa Direction générale», a-t-il regretté.

Plus loin, Abdoulaye Sow a indiqué que l’augmentation du prix des produits pétroliers touche tout le monde mais surtout le secteur financier. «Il faut que les licenciements arbitraires cessent dans notre pays. Qu’on respecte les Guinéens. Il faut que les expatriés respectent  les employés, ce qu’ils ne font pas chez eux, nous ne pouvons pas accepter qu’ils le fassent en Guinée. C’est pourquoi nous allons déposer un préavis de grève conforme aux dispositions du Code de Travail et à l’échéance, nous allons fermer les portes et fenêtres de toutes les banques en Guinée», a-t-il annoncé.

Pour terminer, Abdoulaye Sow dans un ton ferme, a déclaré qu’ils vont demander le départ de tout Directeur général de banque qui ne respecte pas le travailleur guinéen et nos lois. «Il est dit qu’un étranger ne doit pas occuper le poste de Directeur des ressources humaines. Encore, un étranger ne doit évoluer en Guinée s’il ne parle pas le français. Malheureusement tout cela est violé. A la FBN banque, le Directeur des ressources humaines est congolais donc, il doit quitter et donner la place aux Guinéens», a-t-il lancé.