Vie syndicale : Aboubacar Soumah divorce d’avec l’USTG et se défausse sur Abdoulaye Sow

0
676

Rien ne va plus entre l’aile du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs (SLECG) dirigée par Aboubacar Soumah et sa centrale mère, l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) contrôlée par Abdoulaye Sow. En tout cas Aboubacar Soumah vient de suspendre sa collaboration avec l’USTG.

« Nous suspendons toutes nos activités au sein de l’USTG.  Aujourd’hui, nous n’avons plus les mêmes objectifs il y a plus deux mois », a déclaré Aboubacar Soumah au téléphone de Guinéenews.

Interrogé s’il va s’affilier à une autre centrale syndicale ou s’il en créera, Aboubacar Soumah répond en ces termes : « pour le moment, la création d’une nouvelle centrale syndicale n’est pas à l’ordre du jour. Mais de toutes les façons, nous allons consulter la base pour prendre la direction à suivre. Entre l’USTG et le SLECG, la décision est déjà prise, il ne reste qu’adresser la correspondance à qui de droit. Cela ne vaut plus la peine d’être avec l’USTG. » 

Sur les raisons de cette décision, le leader syndical Aboubacar Soumah rappelle : « durant notre grève, l’USTG ne nous a non seulement apporté aucun soutien mais elle a plutôt cherché à nous déstabiliser. Contrairement à ce qui se dit, c’est nous qui avons obtenu le dégel de nos salaires. C’est le bureau exécutif du SLECG qui a adressé une correspondance au Premier ministre en passant par l’inspecteur général du travail. J’ai été surpris d’entendre le secrétaire général de l’USTG Abdoulaye Sow mettre cela en son actif. Il a fait l’annonce à tous les enseignants sans passer par moi. Abdoulaye Sow a toujours cherché à me déstabiliser. Mais nous avons fini par comprendre sa stratégie. C’est la raison de notre retrait au de l’USTG qu’il dirige. »  

Par ailleurs joint au téléphone, le secrétaire général de l’USTG Abdoulaye Sow affirme ne pas être au courant de cette décision du SLECG.