«Ville morte » de l’opposition boudée sur Le Prince: la mise en place des PA a-t-elle dissuadé ?

0
1066

Curieusement, le mot d’ordre de « Ville morte’’ appelée par l’opposition est  totalement boudée ce mercredi 21 novembre sur l’autoroute Le Prince, a-t-on constaté sur place.

De Sonfonia marché jusqu’à Dixinn terrasse en passant par Cosa, Bambéto et Hamdallaye, la circulation routière est très fluide. Egalement, le commerce, les banques, les stations d’essence, les écoles, les centres de prestation, les marchés, les salons de coiffure, les ateliers sont ouverts. Toutes les issues sont occupées par les  gendarmes, policiers appuyés par les forces de défense. Ce, conformément à une nouvelle mesure dite de «sécurité des populations » annoncée par le gouvernorat de la ville de Conakry. En tout cas difficile de dire pour le moment si c’est la mise en œuvre de ce dispositif qui a dissuadé certains  jeunes favorables à l’opposition d’ériger des barrages comme par le passé pour empêcher les usagers de circuler librement sur l’autoroute Le Prince les jours de ‘’ville morte ». Pour le moment, tout au long de la route, les arrêts de bus et taxi refoulent du monde.

Il faut, par ailleurs, rappeler que l’opposition projette demain jeudi une marche pacifique de Bambéto à Wanindara sur l’axe Le Prince.