«Ville morte» de l’opposition: Mamou ressemblait ce mercredi à une ville fantôme

octobre 24, 2018 2:36
0

A l’appel du principal parti d’opposition, les citoyens de Mamou ont largement suivi le mot d’ordre de «ville morte » ce mercredi 24 octobre.  Par cette action, les responsables de l’UFDG entendent contre « la tentative d’assassinat’’ dont a essuyé hier leur leader Cellou Dalein Diallo à la faveur d’une marche interdite par les autorités.

Cette fois-ci, toutes les activités commerciales ont été paralysées. Boutiques, magasins, kiosques et même les étalagistes des différents marchés ont respecté le mot d’ordre de « ville morte ».

La circulation des engins sur la route nationale est restée faible. Les banques, où les entrées principales ont été fermées, ont fonctionné au ralenti. Certains citoyens ont préféré passer la journée au tour d’un thé devant leur boutique fermée.

Rares sont des taximètres qui acceptaient de tourner dans le centre ville pour  transporter les citoyens. Pendant cette journée « ville morte » à Mamou, aucun incident n’a été signalé.