Ville morte: Kaloum, hors de portée du mot d’ordre ce lundi

juillet 16, 2018 6:15
0

 Contrairement aux autres communes de la capitale Conakry, Kaloum a ignoré superbement le mot d’ordre de ville morte appelé ce lundi 16 juillet par les forces sociales visant à faire fléchir le gouvernement sur sa décision d’augmenter le prix du litre des produits pétroliers de 8 000 à 10. 000 fg à la pompe, a-t-on constaté sur place.

L’administration publique, les banques, les stations d’essence, les assurances, les pharmacies, le Port et les services de prestation ont tourné comme d’habitude. Le marché Niger a refoulé de monde. Par endroits, des files de véhicules de particuliers ainsi que du transport en commun étaient perceptibles.