«Ville morte: la consigne ignorée sur l’Autoroute et au marché Madina qui grouille de monde

octobre 16, 2018 1:12
0

L’appel de l’opposition républicaine à la «ville morte » a été peu suivi ce mardi 16 octobre sur l’autoroute Fidèle Castro, a-t-on constaté sur place.

D’Enta, dans la commune de Matoto jusqu’à Gbessia en passant Yimbaya, la circulation est plus ou moins dense, des embouteillages sont formés par endroits.  Le commerce, les stations d’essence, les écoles et les banques  sont ouverts.

Au grand marché de Madina,  le mot d’ordre de ville morte est complètement ignoré par les marchands et les femmes vendeuses. Des grands centres commerciaux poursuivent leurs activités habituelles. C’est la même atmosphère qui prévaut au marché Avaria.

A l’intérieur du marché de Madina, les femmes vendeuses de condiments continuent paisiblement leurs activités. «Nous ne pouvons rester à domicile parce que nos maris et nos enfants ne travaillent pas…», lance une femme assise dernière son panier de poissons fumés.

Il faut par ailleurs signaler que  contrairement à la route Le Prince, les forces anti-émeutes  sont moins présentes sur l’autoroute Fidèle Castro.