« Ville morte » : la journée endeuillée par la mort d’un jeune à Koloma (témoin)

octobre 16, 2018 3:22
0

Les quartiers situés sur le tronçon Hamdallaye Cosa vivent depuis la matinée de ce mardi 16 octobre sous la cadence des jets de cailloux, des coups de feu et des tirs de gaz lacrymogènes. C’est dans cette situation qu’un jeune a été touché mortellement au niveau du marché Koloma.

Selon Elhadj Aliou, un témoin des faits qui a été joint par votre  quotidien alors qu’il  partait au CHU d’Ignace Deen pour déposer le corps du jeune qui a pris la balle. Du nom d’Ibrahima Bah, la victime a été touchée par balle au niveau de la poitrine au dessus du sein gauche.

L’acte s’est produit aux environs de 10 heures 49 au niveau de Koloma-marché, nous a confié notre interlocuteur au téléphone.  «Quand on a tiré sur lui, nous l’avons pris pour l’amener dans une clinique du quartier. Mais aussitôt arrivés, les médecins nous ont dit que c’est un corps sans vie que nous leur avons apporté.  En ce moment précis, nous sommes mis en route pour Ignace Deen afin d’y déposer le corps »,  nous a confié El hadj Aliou au bout du fil.

Cette deuxième journée « ville morte » appelée par l’opposition républicaine a été l’une des plus mouvementée sur l’axe Le Prince. Depuis le matin, les habitants de ces quartiers réputés chauds, sont cloitrés à la maison où ils inhalent de temps en temps les gaz lacrymogènes. A noter que des coups de feu ont crépité toute la nuit à Koloma et  à Cosa.