Violence autour de l’installation des maires à, Kérouané : le sous-préfet blessé

octobre 14, 2018 10:24
0

Pour le contrôle de la tête de la mairie, la journée de ce dimanche 14 octobre a été très chaude à Komodou, localité située à 50 kilomètres de la commune urbaine de Kérouané. Des blessés ont été enregistrés dont le sous-préfet.

Le film de cette journée tendue à Komodou

Selon une source concordante, tout serait parti vite lorsqu’une foule armée de gourdin et machette s’est dirigée à la sous-préfecture pour exiger du sous-préfet (Daniel Manssaré) l’installation du maire (Fatacinè Konaté de l’UPPT), un parti indépendant arrivé deuxième avec 6 sièges après le RPG 16 sièges. Arrivée à la sous-préfecture, le sous-préfet étant absent, ces jeunes se sont mis à sa recherche. À quelques centaines de mètres, ils l’ont aperçu avec certains cadres chez le DSPE (directeur sous-préfectoral de l’éducation)  . Aussitôt, les militants se sont dirigés vers lui alors qu’il sirotait son thé.  Voyant la foule, le sous-préfet et ses cadres ont pris la fuite. C’est dans cette altercation dans que Daniel Manssaré a reçu une balle sur sa jambe.

Quant à Abdoulaye Kanté, voulant calmer la foule aurait reçu une balle et le troisième Cery Traoré du RPG, quant à lui, pendant qu’il informait ses cadres de l’arrivée de la foule vers eux, il a été battu à sang. La maison du DSPE a été saccagée.

Cependant, d’autres témoins affirment que ce mouvement est soutenu par le doyen du village pour le candidat de UPPT.

Les autorités préfectorales informées de cette situation se sont rendues sur les lieux accompagnées d’un pick-up de la gendarmerie pour tenter de ramener le calme.

Les blessés  ont  été admis à l’hôpital préfectoral de l’unité de Kérouané où ils suivent des soins intensifs. Un calme précaire règne dans la commune rurale de Komodou.