Violences à Conakry: le RPG met ses jeunes communicants au pas

0
563

C’est le député uninominal de Kissidougou, Sinkoun Camara qui a présidé ce samedi 17 novembre l’assemblée générale hebdomadaire du RPG Arc-en-ciel à Gbessia dans la commune de Matoto, a-t-on constaté sur place.

Face à la montée des violences ces derniers jours à Conakry, Sinkoun Camara, qui s’exprimait au nom du parti, à interpeller les jeunes  propagandistes à faire attention aux messages qu’ils publient sur les réseaux sociaux. M. Camara a estimé que ces publications peuvent effrayer ou décourager les investisseurs qui aspirent venir en Guinée.

«Je lance un appel à nos jeunes qui font des communications sur internet qu’ils fassent beaucoup attention. Car, c’est le monde entier qui nous regarde. Ces écrits ne peuvent qu’effrayer les investisseurs qui veulent venir chez nous. Nos jeunes qui font aussi des communications dans les radios, qu’ils se ressaisissent, le langage de va-t-en guerre ne fera qu’enflammer la situation de peur et de méfiance…», a-t-il lancé.

Dans la même logique, Sinkoun Camara a fait savoir que sans la paix, l’assemblée générale du RPG Arc-en-ciel ne peut se tenir. Sans elle, personne ne peut se rendre aussi au travail. «Sans la paix, nos braves femmes ne peuvent pas aller au marché. Sans la paix, nos enfants ne peuvent pas aller à l’école. Sans la paix, nos mamans et nos papas ne peuvent pas aller se faire soigner à l’hôpital. Sans la paix, il n’y a pas développement. C’est pourquoi la direction nationale du RPG Arc-en-ciel appelle ses militants à privilégier la paix», les a-t-il exhortés.

Selon le député du RPG, depuis qu’ils ont commencé à communiquer le sur le bilan élogieux du Pr. Alpha Condé, il y en a qui ne sont pas contents. «C’est eux qui sont à pied d’œuvre pour créer le trouble dans la cité. C’est pour ces raisons que nous invitons nos militants à ne pas céder à ce genre de comportement. Nous devrions savoir que nos adversaires politiques cherchent toujours à salir notre bilan», a-t-il fait savoir.

D’après Sinkoun Camara, ce qui s’est passé dans la matinée à Kipé, pourrait créer une guerre civile dans le pays. C’est pourquoi il invite les militants du RPG à véhiculer des messages de paix. «Nous ne pouvons pas travailler dans la guerre civile (…). Il y a assez de provocations, il y a eu des violences à Kipé parce que d’autres sont venus se venger estimant qu’ils ont subi du tort et qu’ils ont des victimes dans leurs familles. Cette action de coups et contre coups peut créer une guerre dans notre pays pas, que Dieu nous en garde (…)», a-t-il plaidé.