Violences à Kissidougou : les autorités instaurent le couvre-feu, le procureur monte au créneau  

0
568

La manifestation de la joie des militants de Cellou Dalein dans les rues de Kissidougou hier a vite au cauchemar après des violents accrochages avec deux groupes de jeunes dans le quartier Sogbè. Des violences qui ont causé la mort d’un jeune boulanger, le vandalisme de plusieurs boutiques et divers articles emportés au marché central de la ville, a-t-on constaté.

Suite à ces affrontements, le Substitut du Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance est monté au créneau ce mardi 20 octobre pour dissuader les vandales et tous ceux qui contreviennent à la loi en troublant l’ordre public.

 « Ce qui s’est passé est très regrettable de savoir qu’il y a, à cause d’élection ou des résultats non encore proclamés, certains citoyens s’attaquent, s’insultent et bien entendu se rendent responsables de la destruction des biens des particuliers, des individus, et attaquent également à la vie des uns et des autres…

Nous invitons tout le monde à la retenue mais aussi à faire un examen de conscience et à privilégier les intérêts supérieurs de la nation. Si vous vous attaquez aujourd’hui, vous attaquez un citoyen de la République, la qualification ne change pas. Toutes les personnes qui seront interpellées, seront traduites devant les juridictions compétentes pour être jugées conformément à la loi », prévenu Fodé Bintou Keïta.

Il est à rappeler que les autorités locales sont à pied d’œuvre pour ramener le calme dans la commune urbaine en appelant les uns et les autres à la paix dans les radios. Depuis ce mardi, les autorités locales ont instauré le couvre-feu nocturne pour limiter les pillages et actes de violences.