Violences à Labé : la députée Tata Bah de l’UFDG fustige l’inertie des autorités locales

0
935

Arrivée d’urgence à l’hôpital régional de Labé pour apporter son soutien aux blessés en général et au jeune ayant reçu une balle en particulier, la députée UFDG, Mariama Tata Bah, qui a longtemps servi à Labé, n’est pas allée avec le dos de la cuillère face à l’attitude des autorités administratives, a constaté sur place Guinéenews.

Après avoir longuement échangé avec la famille de la victime, Mariama Tata Bah s’est directement attaquée aux autorités locales de Labé : « elles ne sont pas silencieuses, ce sont ces autorités-là qui sont derrière toute cette pagaille. … Quand tu vois le gouverneur Sadou Kéita parler, tu diras que c’est le plus sage du monde, que c’est le plus compréhensif, c’est l’intellectuel émérite. Mais ce sont eux… »

À l’endroit des jeunes qui sont dans les rues depuis mercredi, l’ancien proviseur du lycée général Lansana Conté de Labé appelle au calme et à la retenue : «…Quand j’ai entendu dire que ces deux jeunes sont à terre, en venant j’ai trouvé une barricade derrière la cour de l’hôpital. Je suis descendu de ma voiture, j’ai dit que je venais donner coup de main aux parents de ces jeunes. Moi je ne les connais pas, mais je sais la vie précaire que ces Guinéens sont en train de mener aujourd’hui, je sais comment j’ai pu échapper…»

Plusieurs de blessés dont des agents de la sécurité a été enregistrée en ces deux jours de violences à Labé selon certaines sources. Dans la matinée de ce vendredi 27 juillet, un calme précaire règne dans la cité de Karamoko Alpha Mo Labé.